Marché des PC : une baisse de 4,9% au T4, signe d’une mutation structurelle du marché

IDC voyait en cette fin d’année 2012 une année historiquement noire pour le marché de PC. Gartner la considère comme une année pivot : celle d’un changement structurel dans le marché du PC. Pour le cabinet d’analystes qui sort ses chiffres quelques jours après IDC, le quatrième trimestre 2012 est un mauvais cru pour l’éco-système du PC. La baisse des ventes aurait atteint 4,9% par rapport à la même période en 2011, soit 90,3 millions d’unités écoulées.

IDC voyait en cette fin d’année 2012 une année historiquement noire pour le marché de PC. Gartner la considère comme une année pivot : celle d’un changement structurel dans le marché du PC. Pour le cabinet d’analystes qui sort ses chiffres quelques jours après IDC, le quatrième trimestre 2012 est un mauvais cru pour l’éco-système du PC. La baisse des ventes aurait atteint 4,9% par rapport à la même période en 2011, soit 90,3 millions d’unités écoulées. La période de fêtes n’aura également pas porté ses fruits. Ni Windows 8, constate Gartner. Pour le cabinet, cette baisse drastique des ventes de PC n'a rien de conjoncturelle. Mais elle est désormais un signe de modification du comportement des consommateurs : ceux-ci préfèrent les tablettes. « Nous avons certes imaginé un monde dans lequel les individus achèteraient à la fois un PC et une tablette, comme terminaux personnels. Mais nous pensons de plus en plus que chaque individu transférera sa décision d’achat vers une tablette personnelle, et effectua les opérations administratives et créatives sur un PC en mode partagé. Certains préserveront les deux mais nous pensons qu’ils ne seront que l’exception et non la norme », explique Mikako Kitagawa, analyste principal chez Gartner. Et la tendance va se poursuivre : le renouvellement des PC n’aura pas lieu, mais se déportera en revanche sur les tablettes. Dans ce contexte, HP a regagné sa place de 1er du marché dans le monde, soutient Gartner, après se l’être fait souffler par Lenovo au trimestre précédent (selon les calculs IDC, HP, également 1er du secteur au T4, avait maintenu sa place de leader au 3e trimestre). En dépit d’une baisse de 0,5% de ses ventes, le groupe de Meg Whitman est parvenu à écouler 14,6 millions de PC dans le monde (16,2% de parts de marché). Lenovo, 2e, a enregistré la plus forte croissance du secteur au T4 (+8,2%) avec 13,9 millions de ventes. Derrière, Dell chute de 20,6% et Acer de 11%. Asus, 5e, progresse de 6,4%. Sur l’ensemble de l’année, le marché des PC a reculé de 3,5% à 352,7 millions d’unités écoulées. HP reste toujours 1er devant Lenovo, Dell, Acer et Asus. En EMEA, au quatrième trimestre, HP est encore parvenu à conserver le premier rang d’un marché en baisse de 9,6% (28,1 millions d’unités écoulées). L’Europe de l’Ouest demeure « le point faible » alors que les autres régions de la zone ont toutes connu la croissance d’un trimestre à l’autre. Le géant doit sa place de n°1 aux ventes de PC sur le segment professionnel. Lenovo, le second en EMEA a progressé de 29,4%. Derrière, Acer, Asus et Dell (respectivement 3e, 4e, 5e) affichent tous des courbes descendantes : -14,6%, -13,6% et - 26%.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close