ty - stock.adobe.com

Entre IBM et Apple, la flamme est toujours aussi vive

Depuis mi-2015, Big Blue déploie en masse Mac, iPhone et iPad en interne. Le total des appareils frappés de la pomme flirte avec les 280 000. IBM en profite pour verser à l’open source ses outils de provisionnement.

IBM a commencé à déployer des Mac en interne à partir de juin 2015. A l’automne suivant, le groupe, qui utilise la suite Casper de Jamf Software, faisait un premier retour d’expérience à l’occasion de la conférence utilisateurs de l’éditeur. Le bilan était déjà positif, avec notamment un ratio de un personnel de support pour 5375 utilisateurs côté macOS et iOS, contre 1:242 dans le monde Windows. Mais à l’époque, IBM ne gérait que 30 000 Mac. Un an plus tard, le parc portait sur 90 000 machines frappées de la pomme. Aujourd’hui, ce chiffre a plus que triplé : Big Blue utilise plus de 134 000 Mac, plus de 90 000 iPhone, et plus de 40 000 iPad.

S’exprimant à l’occasion de l’édition 2018 de la conférence utilisateurs de Jamf, Fletcher Previn, aujourd’hui devenu DSI d’IBM, explique que le groupe « déploie plus de Mac chaque mois, mais sans avoir besoin de plus de personnes pour supporter ces utilisateurs ».

Fort du succès des processus qu’il a mis en place pour accompagner le déploiement des produits Apple en interne, IBM vient de verser à l’open source le code source de son application d’enrôlement de Mac. Celle-ci s’appuie sur Jamf Pro, mais revendique une expérience plus intuitive pour les utilisateurs et plus simple pour les administrateurs. L’application doit être déployée sur le système d’enrôlement. Les informations personnelles relatives aux utilisateurs sont collectées sur un serveur d’annuaire LDAP.

Mais parallèlement, Jamf a annoncé l’ouverture de ses outils à Azure Active Directory, visant directement les clients des services Enterprise Mobility + Security (EMS) de Microsoft. De quoi, explique l’éditeur, « éliminer le besoin de créer et de gérer un compte utilisateur local sur le Mac d’un utilisateur final ». Et c’est Jamf Connect qui se charge de l’authentification des utilisateurs – avec leurs identifiants Azure AD – et de faire profiter d’une couche de SSO pour accélérer l’accès aux ressources liées aux services cloud de Microsoft.

IBM n’est pas le seul à apprécier les produits Apple. SAP en semble également satisfait, avec plus de 17 000 Mac déployés, aux côtés de 83 000 iPhone et iPad, ou encore 170 terminaux Apple TV, selon Martin Lang, vice-président de SAP en charge des services IT.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close