Dropbox s'ouvre à Adobe, DocuSign et Autodesk

Avec Dropbox Extensions, il devient possible d'éditer et de signer des documents stockés dans Dropbox avec d'autres outils cloud, sans les transférer. Destinées à séduire les entreprises, ces intégrations - dix pour commencer - sont une réponse à Box et à ses Skills.

Avec Dropbox Extensions, l'éditeur de service de stockage et d'échange de fichiers (EFSS) Dropbox s'est associé à plusieurs acteurs du marché de la gestion de documents pour fournir des intégrations avec des solutions tiers, allant de la signature électronique aux fonctions d'édition d'images et de PDF en passant par l'annotation de vidéos.

Une réponse à Box Skills pour tenter de séduire les entreprises

Dropbox Extensions propose des intégrations avec les outils de signatures électroniques de Adobe Sign, de DocuSign et de HelloSign ; d'édition PDF de Nitro, d'AirSlate et de Smallpdf ; d'édition de fichiers DWG (format de AutoCAD) avec Autodesk ; d'annotation vidéo avec Vimeo ; d'édition d'image avec Pixlr et la possibilité de transmettre des fax électroniques avec HelloFax.

Pour l'analyste d'IDC Holly Muscolino, ces intégrations sont un moyen pour Dropbox de courtiser les entreprises - en particulier après que son grand concurrent Box a annoncé qu'il allait sortir plusieurs intégrations dans le cadre de son offre Box Skills à la fin 2018.

Holly Muscolino ajoute que Box et Dropbox proposent des intégrations similaires, mais qu'ils ont des stratégies de mise sur le marché différentes : Box étant plus axé sur les entreprises et Dropbox sur les utilisateurs.

Une des manifestations de cette différence se traduit dans la gestion de la confidentialité des données. Dropbox ne permet pas aux clients de gérer eux-mêmes leurs clefs de chiffrement. Box le permet depuis 2015.

Pour les documents bureautiques, Dropbox propose depuis 2017 un outil maison (Paper) issu du rachat de Hackpad en 2014. Ses fonctionnalités regroupent l'essentiel, mais elles restent moins poussées que celles des leaders du marché (Google Docs et Office 365). Paper ne prend par ailleurs pas (encore ?) en charge les fichiers Excel.

De son côté, Box a au contraire décidé de ne pas proposer de solution maison et permet d'éditer ses documents dans Office 365. Une solution également proposée dans Dropbox, et même par défaut pour les fichiers Excel.

Rendre les intégrations plus simples et sans couture

Point positif, Dropbox Extensions offre la possibilité d'essayer ces intégrations gratuitement sur un laps de temps limité, les périodes d'essai variant en fonction des intégrations.

« Les utilisateurs ont la possibilité de démarrer sans coût de départ, et une fois qu'ils ont testé les applications à fond, il peuvent choisir l'option qu'ils veulent en connaissance de cause », explique Kevin Chung, responsable des partenariats stratégiques et du développement commercial chez Dropbox, dans un entretien.

« C'est une approche intéressante. C'est une bonne idée et du bon marketing pour Dropbox et ses partenaires », commente Holly Muscolino. « Cela va-t-il frustrer les utilisateurs ? Cela dépendra de la manière dont c'est fait », ajoute-t-elle. « Mais tant que c'est clairement présenté comme une période d'essai gratuite, cela devrait être bien accueilli ».

Avec cette nouveauté, les fichiers pourront rester dans Dropbox. « Cela devient plus fluide pour les utilisateurs », poursuit Holly Muscolino. « Ils n'auront plus à faire des allers et retours entre applications ».

Jusqu'à présent, si un utilisateur de Dropbox voulait éditer des fichiers hébergés ou les signer, ils devaient les télécharger puis les uploader vers le deuxième outil cloud - ce qui ouvrait la porte aux erreurs ou à la perte de fichier.

Le problème de sécurité

En aidant à se connecter à d'autres fournisseurs cloud, Dropbox Extensions ouvre aussi ses documents vers l'extérieur. Conséquence, des préoccupations de sécurité apparaissent. Pour répondre à ces questions, Dropbox a déclaré qu'il limitait l'accès aux fichiers.

Par exemple, si un utilisateur décide de déplacer un fichier vers l'un des partenaires de Dropbox, le dit partenaire ne recevra que les informations qui transitent par l'API et n'aura pas accès au reste du contenu de l'entreprise, explique Ketan Nayak, responsable produit chez Dropbox.

En interne, les administrateurs peuvent également contrôler quelles extensions de Dropbox seront disponibles pour leurs équipes et quels employés peuvent avoir accès quels fichiers.

Dropbox Extensions sera disponible le 27 novembre, à l'exception de l'intégration avec Adobe Sign qui sera opérationnelle peu après.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close