In-Memory : Gridgain présente la première offre de support pour le projet open source Ignite

La société à l’origine de la base In-Memory open source Ignite décide finalement de proposer une offre de support d’entrée de gamme et d’élargir ainsi son offre commerciale.

Gridgain a décidé de cibler directement la communauté des utilisateurs d’Ignite. La société, qui développe une plateforme de gestion des données In-Memory au-dessus de ce projet open source, a présenté une offre de support d’entrée de gamme qui entend accompagner les utilisateurs jusqu’alors non payants de ce socle ouvert.

Gridgain, présent en France depuis le second trimestre 2018,  est en fait le nom de l’entité commerciale à l’origine du projet open source Ignite. Les créateurs de cette plateforme In-Memory ont versé leur projet dans la communauté open source en 2014, et ont bâti leur modèle en s’y adossant. De là sont nées des fonctionnalités additionnelles, propriétaires, et des offres de supports avec des niveaux de SLA différents (Professional, Enterprise et Ultimate, ce dernier étant le haut de gamme). Gridgain a également travaillé à placer certains de ses composants dans le cloud, pour proposer un service de caching-as-a-service.

Par exemple, parmi les composants réservés à ces offres  de supports, on retrouve la persistance des données, qui a positionné Gridgain parmi les bases hybrides, mêlant des capacités de stockage en mémoire ou / et sur disque.

Mais jusqu’alors, la société ne proposait pas de support direct pour la communauté Ignite. Ces utilisateurs que Tim Carley, en charge des activités EMEA de l’éditeur, estime à 10 000, se reposaient uniquement sur les efforts de la communauté pour obtenir du support. Mais, note le responsable, « Ignite est utilisé dans des applications critiques par des entreprises qui veulent de l’open source », mais n’avait pas accès à un support de qualité professionnelle. « Un vrai manque », ajoute-t-il.

Certes, cette communauté s’apparente à un vivier pour l’heure gratuit dont certains membres pourraient devenir payants. Mais Gridgain considère plutôt ce support, qu’il qualifie de basique, comme un « accélérateur » vers les autres offres de support commercial de la société. Car, comme le précise Tim Carley, « les offres de Gridgain (Professional, Enterprise et Ultimate, NDLR) reposent en effet sur des cycles de ventes plus longs et demandent un engagement très fort dans les pilotes ». Ce support basique agit donc comme une vraie rampe de lancement.

Basique et allégé

« Cette offre de support est plus légère que le support Gridgain », indique encore Tim Carley. Par exemple, elle reste limitée dans son accès, uniquement via email ou le web, mais ne comprend pas d’assistance téléphonique. Son accès s’effectue sur une plage horaire donnée, entre 9.00 et 17.00 et 5 jours par semaine (contre 24/7 pour les autres offres). Le temps de réponse y est de 4 heures contre 2 heures (Enterprise) voire 1 heure (pour l’édition Ultimate). Si le nombre de tickets émis est illimité, le nombre de contact chez le client est limité à 2, afin « de regrouper les demandes », explique encore le responsable. Ce support permet « de corriger les bugs, d’avoir accès à de l’expertise, mais sur un périmètre limité ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close