Terminaux utilisateurs : Gartner anticipe un marché atone pour 2019

Ordinateurs portables, tablettes et smartphones inclus, les livraisons devraient être relativement stables par rapport à l’an passé. Et les années suivantes ne devraient guère être différentes.

Ranjit Atwal, directeur de recherche chez Gartner, n’est pas particulièrement optimiste pour le marché des terminaux destinés aux utilisateurs finaux, et en particulier des PC : « pour la huitième année consécutive, le marché des PC est immobile ». En volume, il devrait représenter 258 millions d’unités cette année, soit 0,6 % de moins qu’en 2018. Surtout, le marché des portables et des ordinateurs de bureau devrait reculer de 3 % à 189 millions d’unités.

Ce déclin devrait se poursuivre en 2020 et 2021. Le segment des ordinateurs dits ultramobiles premium devrait légèrement compenser cette tendance, mais pas suffisamment pour ramener à la croissance un marché des PC, qui devrait se contenter de moins de 255 millions d’unités livrées en 2021. Et il en va de même pour le segment des ultramobiles de base. Au total, Gartner anticipe donc un recul du marché global des appareils informatiques à moins de 399 millions d’unités en 2021, contre un peu plus de 409 millions en 2018. Ranjit Anjwal avance une explication : « les consommateurs remisent de plus en plus leurs PC, mais ils ne les remplacent pas ».

Le marché des smartphones n’affiche guère une meilleure dynamique, avec 1,80 milliards d’unités livrées prévues pour cette année, contre 1,81 milliards l’an dernier. Et en 2021, le marché des smartphones ne devrait représenter que 1,79 milliards d’unités, après un bref retour à la croissance en 2020.

Pour Roberta Cozza, directrice de recherche chez Gartner, « les utilisateurs ont atteint un palier en matière de nouvelles technologies et applications ». Et d’étayer son propos : « à moins que de nouveaux modèles n’apportent des nouveautés significatives en termes d’utilité, d’efficacité ou d’expérience, les utilisateurs ne vont pas vouloir ni avoir besoin de mettre à niveau. En conséquence, nous prévoyons que le marché des smartphones haut de gamme continuera d’afficher un déclin dans les marchés matures en 2019 ».

Selon le cabinet, la durée de vie moyenne d’un smartphone haut de gamme devrait ainsi progresser de 2,6 ans à 2,8 ans à l’horizon 2023. Et à cette échéance, le segment des terminaux pliables ne devrait pas avoir significativement convaincu : il devrait représenter « un produit de niche » avec 5 % des unités livrées.

Pour approfondir sur PC, portables et périphériques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close