ARM continue d’améliorer l’efficacité de ses puces

Le concepteur vient de présenter le cœur Cortex-A77, promettant une nouvelle fois d’importants gains de performances. Cela vaut aussi pour son nouveau processeur graphique Mali-G77.

Il y a un an, ARM asseyait le renouvellement de ses ambitions sur le poste de travail sur son cœur Cortex-A76. Et pour cause : il présentait des performances 35 % supérieures à celles du Cortex-A75, avec une efficacité énergétique renforcée de 40 %.

Cette année, avec son Cortex-A77, ARM est plus modeste, mais les gains d’efficacité n’en sont pas moins là. Le nouveau cœur du concepteur est ainsi présenté avec des performances 20 % supérieures à celles de son prédécesseur, à fréquence de fonctionnement et consommation électrique égales.

La comparaison des spécifications du Cortex-A77 avec celles de son prédécesseur peut s’avérer déroutant : aucune différence n’apparaît explicitement. ARM avance quelques explications : des optimisations de la micro-architecture, en particulier au niveau des mécanismes de prédiction de branchement et l’ajout d’un cache d’instructions de niveau 0, le cache de macro opération. Ce dernier permet notamment « d’optimiser le code dynamiquement pour altérer la séquence d’instructions » et assurer une exécution plus optimale.

A cela, ARM ajoute son nouveau processeur graphique, le Mali-G77. Lui ne s’appuie pas sur l’architecture de son prédécesseur, le G76, mais sur une toute nouvelle, baptisée Valhall. Le concepteur revendique là 40 % de gains de performances. Mais les avancées ne s’arrêtent pas à cela : selon ARM, il faut également compter avec une efficacité énergétique en progrès de 30 %, ou encore 60 % d’amélioration du support des algorithmes d’apprentissage automatique.

Et parallèlement, ARM a présenté son premier coprocesseur dédié au machine learning capable de traiter 4 TOP/s, avec une efficacité énergétique de 5 TOPs/W. Ce coprocesseur supporte réseaux neuronaux convolutionnels – avec les algorithmes de Winograd – et récursifs, ainsi que de nombreux frameworks, dont TensorFlow ou Caffe, notamment.

Avec ces annonces, ARM positionne son offre sur le terrain « de la convergence de la 5G, des objets connectés, de l’intelligence artificielle, et des véhicules autonomes », sans oublier, bien sûr, les smartphones et les ordinateurs portables.

Pour approfondir sur PC, portables et périphériques

- ANNONCES GOOGLE

Close