ty - stock.adobe.com

ARM renouvelle ses ambitions sur le poste de travail

Le concepteur vient de présenter le cœur Cortex-A76, promettant des gains de performances considérables. De quoi, peut-être, faire décoller le marché des ordinateurs portables exploitant cette architecture.

Le britannique ARM semble toujours décidé à faire une belle place aux systèmes basés sur son architecture sur le marché des ordinateurs portables. Il vient ainsi de présenter le cœur Cortex-A76. Comme il l’explique dans un billet de blog, ce cœur doit afficher des performances 35 % supérieures à celles du Cortex-A75, avec une efficacité énergétique renforcée de 40 %. Pour mémoire, le Cortex-A75 anime le système sur puce Snapdragon 845 de Qualcomm, plus avancé que le modèle 835 utilisé actuellement par les premiers ordinateurs Windows 10 à puce ARM, les HP Envy x2, Asus NovaGo, et Lenovo Miix 630.

Le Snapdragon 835 s’appuie sur un cœur Cortex-A73 modifié. Et par rapport à ce dernier, le Cortex-A76 devrait offrir des performances multipliées par deux, en moyenne, selon ARM. Pour lui, ces gains doivent permettre d’offrir une expérience utilisateurs « bien plus rapide, et bien plus fluide », notamment avec « les applications de productivité les plus importantes, comme la suite Microsoft Office ».

Et ce ne sera pas un luxe : pour l’heure, les tests des premiers portables ARM sous Windows 10 font certes ressortir une autonomie remarquable, mais également des performances somme toute assez médiocres. La couche d’émulation x86 32 bits n’y est assurément pas pour rien.

C’est en décembre 2016 que Qualcomm avait annoncé sa collaboration avec Microsoft visant à faire émerger des terminaux mobiles connectés à grande autonomie, sous Windows 10. Quelques mois plus tard, profitant de la présentation de ses résultats trimestriels, le fondeur avait annoncé le lancement de portables sous Windows 10 animés par son système sur puce Snapdragon 835.

Attendus initialement pour le quatrième trimestre 2017, ces ordinateurs portables ne sont finalement arrivés qu’en début de cette année, et encore, non sans une certaine timidité. Celle-ci pourrait bien s’effacer avec de prochains modèles à base de Cortex-A76.

La rumeur prête à Apple, depuis longtemps maintenant, l’ambition de produire des ordinateurs portables animés par des puces ARM. Peut-être le groupe attend-il justement ce nouveau cœur pour développer, sur sa base, ses propres puces destinées à motoriser des ordinateurs portables sous macOS.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close