Silvano Rebai - Fotolia

VMware dépasse Cisco sur les réseaux virtuels

Selon les derniers chiffres de vente, l’éditeur de systèmes de virtualisation s’est accaparé 22 % du marché du SDN, alors que l’équipementier n’a obtenu que 19 % de parts.

VMware a dépassé Cisco sur le secteur bouillonnant du SDN dans le datacenter, un marché évalué à plusieurs milliards de dollars.

En fin d’année dernière, en l’espace de seulement six mois, les entreprises ont augmenté de 34 % leurs investissements en solutions SDN, selon le cabinet britannique IHS Markit. Sur l’ensemble de l’année 2018, ces dépenses auront représenté 7 milliards de dollars. Elles devraient atteindre 20 milliards, quasiment le triple, en 2023.

Mais restons sur le second semestre 2018, période durant laquelle VMware s’est hissé en tête du marché du SDN en s’accaparant 22 % des investissements, alors que Cisco, désormais deuxième, n’en a capté que 19 %. Manifestement, la stratégie de VMware qui consiste à vendre un logiciel de virtualisation du réseau indépendant du matériel, NSX, a plus séduit que l’approche de Cisco, où le SDN ACI est commercialisé comme une option des switches Nexus 9000.

« De nombreuses entreprises continuent d’acheter des Nexus 9000 sans prendre ACI », observe Josh Bancrott, un analyste de IHS Markit. Il estime cependant que la base installée des switches Nexus est très importante et que, à un moment donné, elle pourrait découler sur une adoption massive d’ACI. « Il suffit que Cisco parvienne à convaincre de l’intérêt de prendre cette option pour renverser le palmarès. »

VMware, de son côté, revendique avoir équipé 10.000 entreprises en NSX.

Huawei devancé par les marques blanches

Le rapport d’IHS Markit consacré à la virtualisation du réseau couvre l’utilisation des matériels et des logiciels dans les datacenters. Les produits étudiés sont les switches Ethernet, les contrôleurs SDN, les appliances de SD-WAN, ainsi que les logiciels d’administration du SD-WAN.

VMware se hisse au sommet de l’activité commerciale de la virtualisation du réseau grâce à ses ventes de contrôleurs SDN. Cisco brille quant à lui dans ce rapport grâce à ses ventes de switches Ethernet. Le rapport liste d’autres acteurs : Arista, numéro 3, emporte 15 % de ce marché et Huawei, cinquième du classement, 8 %. Entre les deux, des équipements en marque blanche, installés par des intégrateurs avec des logiciels de SDN, ont réussi à capter 10 % des budgets.

Précisons cependant que les revenus de Huawei en matière de SDN augmentent plus rapidement que ceux des marques blanches. Josh Bancrott s’attend à voir l’équipementier asiatique atteindre rapidement la quatrième place du palmarès.

Le prochain défi : être meilleur sur l’intelligence artificielle

Pour Josh Bancrott, les réseaux de distribution de Huawei sont mieux organisés que ceux des marques blanches. Néanmoins, il identifie une raison technique qui pourrait pénaliser rapidement les marques blanches : leur emploi trop timide de l’intelligence artificielle.

Désormais identifiée sous l’acronyme IBN (Intent-Based Networking), l’utilisation de moteurs de Machine Learning en virtualisation des réseaux permet d’automatiser les tâches d’administration et d’orchestration, pour par exemple attribuer en temps réel des droits et des qualités de service selon l’activité en cours. 46 % des entreprises interrogées lors d’une récente étude menée par IHS Markit considèrent ainsi que l’IBN sera un facteur déterminant dans leur prochain achat d’une solution de SDN.

Parmi les éditeurs de systèmes d’exploitation pour équipements réseau en marque blanche qui utilisent un tel moteur, citons Arrcus, SnapRoute, Cumulus Networks ou encore Pluribus Networks. En ce qui concerne les leaders du marché, Cisco se targue d’être bien plus en avance que ses concurrents directs sur le sujet de l’IBN.

Pour approfondir sur Equipementiers

- ANNONCES GOOGLE

Close