Sergey Nivens - stock.adobe.com

Symantec ajoute Luminate à son offre de sécurité cloud

L’éditeur intègre à son portefeuille cette technologie acquise plus tôt cette année. Il en profite pour faire évoluer son offre de passerelle d’accès cloud sécurisé, ainsi que de protection des accès Web et de la messagerie électronique.

Symantec vient d’annoncer le renforcement de son offre de sécurité pour l’accès aux services cloud. Celle-ci commence par la mise à profit de sa solution de déport du rendu Web, issue du rachat de Fireglass il y a deux ans, pour amener les appareils non administrés à passer par la passerelle d’accès sécurisé aux services cloud (CASB) pour profiter des applications SaaS approuvées, en éliminant les redirections d’URL. C’est le nouveau module Mirror Gateway de la solution CloudSOC CASB de Symantec. Au passage, cette dernière profite de nouvelles intégrations pour permettre la mise en place de règles de contrôle plus granulaires sur les sessions cloud, avant notamment l’authentification à facteurs multiples adaptative, via Symantec VIP ou Okta.

Parallèlement, Symantec intègre la technologie de Luminate à son offre. L’éditeur avait annoncé le rachat de cette jeune pousse au mois de février. Celle-ci avait préalablement développé une solution visant à créer une architecture d’accès sans confiance aux applications sans passer par un traditionnel VPN. De quoi permettre aux utilisateurs de profiter des applications métiers qui leur sont accessibles pour l’accomplissement de leurs tâches – produites en interne comme en cloud – de n’importe où et à partir de n’importe quel terminal, sans agent spécifique, et tout en masquant les autres ressources.

Symantec met notamment à profit la technologie de Luminate pour appliquer des contrôles de prévention de fuites (DLP) aux téléchargements et téléversements de données sur les applications IaaS – et au-delà –, mais également de protection contre les maliciels.

Par ailleurs, l’éditeur a ajouté le support de Windows 10 et des Chromebooks à son service Web Security Service, sa passerelle Web sécurisée (SWG), présentée l’an dernier, ainsi que l’intégration avec Secure Access Cloud, permettant notamment le partage de sessions Web. Enfin, Symantec vient d’ajouter l’isolation des pièces jointes suspectes aux capacités d’isolation de liens de son offre de sécurité de la messagerie électronique en mode cloud, couvrant notamment Office 365 et G Suite.

Pour approfondir sur Sécurité du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close