Dell EMC fusionne PowerProtect et Data Domain

La nouvelle solution de sauvegarde élastique du fournisseur est finalement intégrée à la dernière génération de ses matériels Data Domain, toujours leaders sur le marché des appliances de backup.

Dell EMC intègre désormais son logiciel de sauvegarde PowerProtect à une nouvelle génération de matériels Data Domain et change dans la foulée le nom de cette gamme : il s’agira désormais de la série PowerProtect DD. Même si elle est optimisée pour ce logiciel, cette nouvelle famille de machines pourra toujours servir à exécuter d’autres logiciels de sauvegarde.

Dell EMC avait lancé le logiciel PowerProtect et l’appliance matérielle PowerProtect X400 qui va de pair en avril, lors de son dernier Dell Technologies World, afin de concurrencer frontalement les solutions de sauvegardes élastiques de Cohesity et Rubrik. Mais cette nouvelle solution avait le défaut de concurrencer aussi ses propres solutions de sauvegardes : Avamar, NetWorker et, donc Data Domain.

« Notre intention a toujours été de mettre PowerProtect dans Data Domain. Nous nous sommes toujours demandé comment améliorer la protection des données », se justifie a posteriori Ruya Atac-Barett, en charge du marketing des solutions de protection des données chez Dell EMC. 

Trois nouveaux modèles

Au-delà des simples fonctions de sauvegarde, PowerProtect incluait au départ la gestion des copies et celle des tiers de stockage en cloud. Avec le lancement de la gamme matérielle PowerProtect DD, le logiciel s’enrichit d’une fonction de restauration avec protection contre les maliciels, un dispositif désormais à la mode chez les acteurs de la sauvegarde. Par ailleurs, PowerProtect s’intègre aussi mieux avec VMware, notamment avec la capacité de relancer en cloud public des VMs depuis leurs copies, soit automatiquement, soit à la demande, et sans passer par vSphere si celui-ci souffre d’un incident.

Sur le plan matériel, la gamme PowerProtect DD comprend pour l’heure trois nouveaux modèles, les 6900, 9400 et 9900, et reprend sous sa marque le précédent DD3300, ainsi que l’appliance virtuelle Data Domain Virtual Edition. Selon Dell EMC, les trois nouveaux modèles sauvegardent et restaurent leurs données 30 % plus rapidement que les précédents. Ils utilisent par ailleurs de nouveaux disques de 8 To. Le PowerProtect DD 9900 permet à titre d’exemple de stocker 1,25 Po de données dans une seule étagère rack.

Des appliances qui ne souffrent pas de la concurrence du cloud

Selon l’analyste Phil Goodwin d’IDC, la gamme Data Domain est le leader incontesté des matériels de sauvegarde, avec 59 % de parts de marché. « Les appliances intégrées sont populaires grâce à leur simplicité d’usage et de mise en œuvre. Même si une entreprise désire stocker ses sauvegardes en cloud, il est toujours bon d’avoir une de ces appliances sur site pour restaurer plus rapidement les données. C’est pourquoi leur carrière commerciale perdurera même si des solutions uniquement cloud se développent », commente-t-il.

Il reconnaît toutefois que les ventes de services de sauvegarde en ligne augmentent annuellement de 10,6 % alors que celles d’appliances sur site n’augmentent plus que de 3 %. « Ces chiffres reflètent uniquement le développement récent des déploiements hybrides », dit-il.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close