ra2 studio - stock.adobe.com

Mode sombre : quelles applications d’entreprise l’ont adopté ?

Le mode sombre est populaire. Tout spécialiste de l’informatique de l’utilisateur final soucieux de l’expérience des collaborateurs d’une entreprise devrait dès lors l’intégrer à ses applications.

Il est temps que le mode sombre fasse partie de l’expérience des utilisateurs en entreprise. L’année dernière a certainement été celle de ce mode, grâce à Apple et Google qui l’ont ajouté à leurs dernières versions d’iOS et d’Android. C’était sans aucun doute le point focal d’iOS 13 pour le consommateur – alors qu’il était déjà disponible dans macOS 10.14 Mojave depuis 2018. Le mode sombre/nocturne est disponible sur Android 9/10 avec l’interface utilisateur Samsung ONE.

Suite de l'article ci-dessous

De nombreux éditeurs ont annoncé de nouveaux produits ou renforcé le positionnement des produits existants sous prétexte d’améliorer l’expérience des employés. Mais alors pourquoi parlent-ils si peu de l’ajout du mode sombre à leurs applications ? Certains pensent peut-être que le mode sombre n’est qu’une mode, mais beaucoup d’utilisateurs ne jurent que par lui. Et une bonne expérience employés nécessite notamment de laisser les collaborateurs travailler comme ils le veulent.

Toutefois, dans les faits, malgré le silence relatif du monde de l’informatique de l’utilisateur final (EUC, End User Computing) sur le mode sombre, de nombreuses applications le supportent.

Quelles sont les options disponibles ?

Peu de temps après la mise à disposition générale d’iOS 13, Microsoft a annoncé le support du mode sombre par le portail de l’entreprise d’Intune. Le groupe proposait déjà un thème sombre aux abonnés d’Office 365 sur Windows et macOS. Mieux encore, le changement est dynamique suivant que le Mac est en mode sombre ou clair. Outlook sur iOS et Android prend également en charge le mode sombre. Mais bizarrement, le portail d’entreprise Intune sur Android ne le supporte pas actuellement.

Microsoft est allé plus loin, en fournissant un kit de développement mode sombre pour iOS, afin que les développeurs d’applications tierces puissent plus facilement ajouter ce nouveau thème populaire à leurs applications.

Du côté de chez VMware, pour Workspace ONE Intelligent Hub, le sujet reste un point d’interrogation. Mais Boxer supporte déjà le mode sombre, suivant les paramètres de l’appareil mobile – pour Android comme iOS – afin de savoir s’il faut activer le mode sombre ou clair, avec la possibilité pour l’utilisateur, de forcer le mode voulu en fonction de ses préférences.

L’application Citrix Workspace ne prend quant à elle pas en charge le mode sombre. Et l’éditeur ne prévoit pas, pour le moment, de le supporter. Ce qui a de quoi surprendre venant d’une entreprise qui cherche à s’imposer sur le terrain de l’expérience des collaborateurs.

Sur iOS et Android, les utilisateurs de la G Suite de Google peuvent profiter du mode sombre sur leurs terminaux pour leurs applications natives. Là encore, ces applications suivent les paramètres du système pour déterminer le mode à utiliser. Malheureusement, pour les utilisateurs d’iOS, le paramètre associé n’apparaît pas toujours dans l’application. Du coup, l’activation du mode sombre peut avoir des airs de loterie. L’origine du problème n’est pas claire, mais les plaintes sont bien réelles.

Suivre les utilisateurs

Les applications d’espace de travail ne sont pas les seuls produits d’EUC à jouer avec le mode sombre. Parmi celles que beaucoup utilisent quotidiennement et qui supportent le mode sombre, on trouve Slack, Twitter ou encore Pocket. Pour ceux que cela intéresse, Dark Mode List a recensé 92 applications qui utilisent le mode sombre sur iOS et le poste de travail.

En définitive, peu importe que l’on pense que le mode sombre est bon ou pas, il est là et les utilisateurs semblent très majoritairement l’apprécier. Dès lors, les éditeurs spécialistes de l’EUC devraient le supporter.

Le fait que Microsoft ait été l’un des premiers à le faire, a pu surprendre. Mais le groupe ne s’est pas arrêté à cela, avec la mise à disposition d’un kit de développement dédié. Et cette avance sur le reste du marché en matière d’expérience utilisateur, pour une fois, mérite d’être soulignée.

Pour approfondir sur Applications mobiles

Close