monsitj - stock.adobe.com

SD-WAN : Palo Alto Networks donne un nouveau souffle à ses ambitions

L’acquisition de CloudGenix va permettre à Palo Alto Networks de proposer une offre solide combinant SD-WAN et fonctions de sécurité. Dans la droite ligne de sa stratégie en matière de SASE.

Palo Alto Networks vient d’annoncer son intention d’acquérir CloudGenix pour 420 millions de dollars. Il prévoit d’intégrer la solution de SD-WAN de celui-ci au sein de son offre de sécurité cloud Prisma, une fois la transaction finalisée. Ce qui est prévu pour la fin du semestre. CloudGenix revendique plus de 250 clients SD-WAN. De sa création en 2013, la jeune pousse a levé près de 100 M$.

Suite de l'article ci-dessous

CloudGenix propose une offre SD-WAN physique et virtuelle : CloudGenix ION peut être déployé avec les appliances x86 de la jeune pousse ou sur une infrastructure existante. L’environnement construit avec elles, s’administre depuis un portail cloud. De là, il est possible d’accéder à des rapports analytiques détaillés sur les liens WAN et les transactions applicatives, mais également gérer les règles de sécurité et de performance des applications.

Palo Alto Networks indique vouloir intégrer l’offre SD-WAN de CloudGenix dans le volet Access sa gamme Prisma. Dans un communiqué de presse, l’équipementier explique notamment vouloir ainsi « accélérer l’enrôlement intelligent des succursales et des points de vente dans Prisma Access ».

Plus loin, l’équipementier pourrait intégrer directement les composants logiciels de CloudGenix dans ses appliances. Bob Laliberte, analyste chez ESG, n’en serait d’ailleurs pas surpris : « je m’attendrais également à ce que les solutions d’administration s’intègrent également ».

Remplacer le SD-WAN de Palo Alto Networks ?

L’annonce de cette acquisition survient quatre mois après le lancement de l’offre SD-WAN de Palo Alto Networks. Mais celle-ci ne semble pas avoir véritablement trouvé sa clientèle. Et pour Steve Garson, PDG du cabinet de conseil SD-WAN Experts, ce n’est pas surprenant : « l’éventail fonctionnel n’était pas très robuste ».

CloudGenix offre une latence plus basse grâce à l’utilisation du backbone de Google pour la connectivité WAN. Celui-ci assure notamment l’interconnexion des centres de calcul mondiaux du fournisseur de cloud. De son côté, Palo Alto Networks apporte les fonctions de sécurité du reste de sa suite Prisma. Avec celle-ci, l’équipementier ne manque pas de vanter de disposer de la solution SASE « la plus complète du marché ».

CloudGenix n’est pas un inconnu pour Palo Alto Networks : l’équipementier supportait déjà le SD-WAN de la jeune pousse. Mais la promesse d’un nouveau guichet unique pourrait séduire : « les entreprises aiment avoir un seul fournisseur si c’est possible », assure Steve Garson, ajoutant que « on ne peut pas s’intéresser au SD-WAN sans considérer la sécurité comme une pièce du puzzle ».

Jusqu’ici, CloudGenix misait aussi sur Zscaler pour offrir à ses clients une couche de sécurité. Et les clients communs CloudGenix-Zscaler sont susceptibles de devenir une cible de choix pour Palo Alto Networks : « je suppose qu’il y aura une certaine incitation à migrer vers Palo Alto Prisma », estime Steve Garson. De leur côté, les clients de CloudGenix profiteront de la longue liste d’intégrateurs de systèmes de Palo Alto Networks.

Cette acquisition constitue la plus récente illustration d’une tendance profonde à la consolidation des capacités de connectivité et des contrôles de sécurité associés, le tout proposé sous forme de service, à l’extrémité, mais produit en mode cloud. Gartner a trouvé un acronyme pour cela : SASE, ou secure access service edge.

L’accord reflète également la poursuite de la consolidation du marché du SD-WAN, engagée depuis plusieurs années. Tout récemment, VMware a annoncé le rachat de Nyansa pour améliorer VeloCloud, son offre SD-WAN issue d’un rachat fin 2017. Quelques mois plus tôt, Cisco s’était offert Viptela en 2017. En fait, selon IDC, le marché n’est pas assez grand pour alimenter ses plus de trois douzaines de fournisseurs. Mais le cabinet prévoit tout de même que le marché des infrastructures SD-WAN progressera en moyenne de près de 31 % jusqu’en 2023 en valeur, pour représenter alors 5,25 Md $.

Pour approfondir sur Sécurité réseau

- ANNONCES GOOGLE

Close