Victoria - Fotolia

Microsoft rachète ADRM Software pour rationaliser Azure Data Lake

Microsoft a annoncé le rachat d’ADRM Software, un spécialiste de la modélisation de données. Le géant du cloud veut utiliser les capacités de l’éditeur pour faciliter l’intégration et la visualisation des données dans ses lacs de données en cloud.

Les spécialistes de la gestion de données s’agitent. Informatica, Boomi, ou encore Hitachi Vantara sont quelques-uns des acteurs qui ont récemment renforcé les capacités de data cataloging au sein de leurs produits. Plus généralement, il s’agit d’offrir aux clients une vue d’ensemble de leurs données qui résident dans différents silos.

Suite de l'article ci-dessous

Microsoft fait également un pas dans cette direction en rachetant la société ADRM Software pour un montant inconnu. L’équipe de l’éditeur rejoint la division Azure Global Engineering.

Fondée il y a trente ans, ADRM Software s’est spécialisée dans la modélisation de données. Depuis sa création, la société basée en Caroline du Nord a mis au point des data models pour 65 secteurs d’activités dans une dizaine de verticaux industriels. ADRM Software développe ces représentations graphiques pour chacun de ses clients. Ainsi, la société peut représenter jusqu’à 30 types d’activités dans un modèle global nommé Enterprise Data Model. Celui-ci est associé à un modèle dédié aux entrepôts de données permettant de décrire les structures cibles et les interactions, entre les données dans l’ensemble de l’entreprise et dans chaque division.

Ces plans doivent aider les entreprises à mieux visualiser leur patrimoine numérique, définir des concepts et établir des processus métiers. Les administrateurs de base de données, les architectes IT et les développeurs peuvent se servir de ces modèles pour construire et administrer des applications associées à des data warehouses ou des data lakes. ADRM Software travaillait jusqu’alors avec de grands groupes dans 18 pays.

Optimiser la gouvernance des données au sein d’Azure Data Lake

Dans un article de blog, Ravi Krishnaswamy, CVP, Azure Global Industry explique que le logiciel de CASE Management développé par ADRM Software servira à optimiser l’organisation des data lakes des clients de Microsoft.

« La combinaison des modèles industriels complets d’ADRM avec le stockage et le calcul illimités d’Azure permet la création d’un lac de données intelligent. »
Ravi KrishnaswamyCVP, Azure Global Industry

« La combinaison des modèles industriels complets d’ADRM avec le stockage et le calcul illimités d’Azure permet la création d’un lac de données intelligent où les données de plusieurs secteurs d’activité peuvent être harmonisées plus rapidement. Avec Microsoft Azure, ces capacités seront mises en œuvre à l’échelle, permettant à nos clients d’accélérer leur transformation numérique et de réduire les risques dans le cadre de diverses initiatives majeures », promet-il.

Microsoft proposait déjà des Common Data Models pour Dynamics 365, une fonctionnalité associée à la solution Common Data Service. Le modèle de données en question permet de gérer la structure des informations par entité au sein d’un Azure Data Lake.

L’association de l’outil d’ADRM avec cette méthode de gestion de fichiers devrait apporter une granularité supplémentaire dans l’association et la visibilité des données au sein des lacs de données et autres data warehouses dans le cloud fournis par Microsoft. Les deux éditeurs semblent vouloir automatiser cette phase de structuration de données en se basant sur l’outil analytique associé à des algorithmes.

Dans un premier temps, le géant du cloud pourrait se passer de l’intervention de partenaires pour réaliser un audit des systèmes existants d’un client et faciliter l’intégration des données au sein d’Azure Data Lake. Pour rappel, le géant du cloud a annoncé début juin un partenariat d’envergure avec Wandisco, pour faciliter la migration de données vers son offre data lake.

Pour approfondir sur Datawarehouse

Close