Tierney - stock.adobe.com

Terraform Cloud Business : une offre taillée pour les entreprises

Terraform Cloud reprend désormais bon nombre des caractéristiques avancées de Terraform Enterprise sur site, mais avec une tarification à la carte et une aide à la gestion pour les utilisateurs qui en feront un élément stratégiquement crucial de la gamme de produits de HashiCorp.

Terraform, le produit infrastructure-as-code de HashiCorp, est largement utilisé pour fournir une infrastructure de serveurs en cloud reposant sur des clusters d’orchestration de containers Kubernetes.

Suite de l'article ci-dessous

Terraform Cloud a été initialement lancé il y a deux ans comme un service gratuit qui fournissait aux développeurs une gestion des mises à jour et un espace de stockage cloud pour les fichiers tfstate (des fichiers JSON qui contiennent des informations sur l’état d’un composant d’une infrastructure et qui permettent de modifier cet état, par exemple le passage d’un bucket S3 de public à privé).

Cette offre ne prenait pas en charge les workflows collaboratifs ou le lancement de plus d’un run Terraform (le processus d’application des plans TF aux ressources de l’infrastructure) à la fois.

L’année dernière, HashiCorp a ajouté un niveau intermédiaire, Terraform Cloud Team & Governance. Celui-ci permet de prendre en charge la collaboration en équipe, les fonctions de gouvernance telles que le contrôle d’accès basé sur les rôles (RBAC) et deux exécutions simultanées de l’outil IaC.

Au fur et à mesure que Terraform Cloud s’est développé, des clients plus importants ont montré de l’intérêt pour cette solution, y compris les utilisateurs actuels de Terraform Enterprise sur site, avancent les responsables de HashiCorp.

Cette semaine, le fournisseur a déployé Terraform Cloud Business afin de cibler ce public. Ce service doit offrir des intégrations étendues avec des outils tiers, des forfaits d’assistance technique avancés et une nouvelle approche de tarification basée sur l’utilisation.

« L’objectif initial était d’encourager l’adoption de Terraform avec le volet gratuit de Terraform Cloud. Nous n’avions pas prévu l’ampleur de l’adoption par les utilisateurs », explique Amith Nair, vice-président du marketing produit de Terraform chez HashiCorp. Plus de 55 000 clients se sont inscrits aux services existants de Terraform Cloud, et 10 grandes entreprises ont réclamé un accès anticipé au forfait Business avant qu’il ne soit en disponibilité générale cette semaine.

Terraform Cloud, un possible remplaçant pour Terraform Enterprise

« Avec le temps, il [Terraform Cloud] deviendra le produit [principal] et Terraform Enterprise fera partie de l’existant. »
Tom PetrocelliAnalyste, Amalgam Insights

Alors que les entreprises migrent vers le cloud, le service Terraform Cloud Business pourrait devenir le point central de la gamme de produits IaC de HashiCorp, selon les analystes du secteur.

« Avec le temps, il [Terraform Cloud] deviendra le produit [principal] et Terraform Enterprise fera partie de l’existant », considère Tom Petrocelli, analyste chez Amalgam Insights. « Cela semble être la direction à suivre ici, en particulier parce que c’est un produit spécifiquement conçu pour le cloud hybride ».

L’offre Business introduit deux fonctionnalités spécifiques pour gérer les actifs sur site en plus de l’infrastructure basée sur le cloud. La première vise à prendre en charge des adresses IP fixes, ce qui permettra de mieux gérer les nœuds de serveurs sur site qui ne sont pas éphémères, comme le sont les instances du cloud. La seconde repose sur le support d’agents autohébergés via proxies. Ceux-ci communiquent avec les agents Terraform dans les centres de données ou dans le cadre de déploiements dans cloud que les utilisateurs ne veulent pas ouvrir au trafic externe.

Surtout, Terraform Cloud Business donne accès à plus de deux exécutions simultanées. À noter que la tarification dépend du nombre d’exécutions concurrentes de ces runs. Par ailleurs, le nombre d’utilisateurs et de commandes d’application de Terraform effectuées fait varier ce prix. On retrouve là un modèle de tarification à la demande typique des services cloud.

En revanche, le prix de Terraform Enterprise est calculé en fonction du nombre d’espaces de travail, plutôt que par utilisateur ou par nombre d’actions effectuées par l’outil. « À l’origine, cela a été pensé pour éviter que les entreprises clientes n’accordent une licence à un seul utilisateur - le responsable du pipeline CI/CD - et n’aient pas à payer la totalité des frais de licence », assure Gregg Siegfried, analyste chez Gartner.

« En rendant les fonctionnalités de l’offre Entreprise, accessibles dans un modèle plus simple, j’espère que [l’offre Business] va les aider, disons, à améliorer la tarification de Terraform Enterprise », déclare Gregg Siegfried.

HashiCorp n’a pas évoqué le prix du service Cloud Business, mais a déclaré que le coût moyen sera similaire à celui de Terraform Enterprise. L’éditeur « explore un modèle de tarification cohérent à la fois pour Terraform Cloud et Terraform Enterprise », selon un porte-parole de l’éditeur.

Terraform Cloud réduit le temps de gestion des outils

Terraform Cloud Business introduit de nouvelles intégrations avec des outils tiers tels que l’authentification unique fournie par Okta et Splunk, pour les audits des logs. D’autres liaisons de ce type arriveront prochainement. Le service doit également alléger le fardeau de la mise à jour et de la gestion du logiciel Terraform lui-même. Selon les analystes, l’offre Business pourrait profiter aux entreprises qui passent trop de temps à intégrer et à gérer les outils.

« Quand vous devez passer des dizaines d’heures à gérer les outils de gestion de l’infrastructure, les choses sont hors de contrôle », estime Tom Petrocelli. « Maintenant, quand quelqu’un vient et propose de mettre fin à ce problème, cela devient un moyen de gérer l’infrastructure, peu importe où elle se trouve ».

La possibilité de réduire la charge des opérations IT ainsi que la localisation de Terraform Cloud en dehors des centres de données des entreprises pourrait également renouveler la pertinence du service. Selon l’analyste de Gartner, une réflexion est en cours dans l’industrie sur la gestion multicloud des entreprises. Ainsi Terraform Cloud serait beaucoup plus attrayant en tant qu’orchestrateur multicloud, puisqu’il est également un service basé sur le nuage avec des fonctions intégrées d’authentification unique et de contrôle d’accès.

« Il devient beaucoup plus facile de comprendre comment intégrer Terraform dans un flux de travail applicatif que d’essayer de le faire dans votre propre plateforme d’orchestration et de l’étendre ensuite à chaque cloud dans lequel vous travaillez ,» note Gregg Siegfried.

Cependant, HashiCorp devra rectifier son message autour de Terraform Cloud et de la plateforme HashiCorp Cloud Platform (HCP) qu’il a présenté en avant-première à la HashiConf en juin, ajoute l’analyste chez Gartner. Première différence, Terraform Cloud restera multitenant, tandis que HCP sera monotenant, selon Amith Nair.

HCP sera également probablement plus axée sur les produits de découverte de services Consul et de gestion des secrets Vault, « car leurs modes d’utilisation sont distincts de ceux de Terraform », indique Gregg Siegfried.

« Il y a un risque de confusion qu’ils doivent remédier, étant donné l’annonce de HCP », estime l’analyste chez Gartner. « Terraform n’est probablement pas quelque chose qui sera [aussi commercialement] compatible avec HCP que Consul et Vault, parce que vous les utilisez en permanence, alors que Terraform est activé au moment du provisionnement ».

Pour approfondir sur DevOps et Agilité

Close