ra2 studio - stock.adobe.com

Microsoft Endpoint Manager améliore sa prise en charge des Mac et iPad

L’outil disposera à terme de nouvelles fonctionnalités pour sécuriser et administrer les Macs, les iPads et les postes virtuels. Un navigateur Edge plus sûr est également en cours d’élaboration.

Microsoft a intégré à Endpoint Manager de nouvelles options pour l’administration des systèmes macOS et des iPads ; une aubaine pour les administrateurs d’environnements hybrides.

Suite de l'article ci-dessous

À l’occasion de l’édition virtuelle de son événement Ignite 2020, l’éditeur a également dévoilé une fonction de connexion à distance pour les terminaux mobiles, la prise en charge des postes virtuels et de nouveaux contrôles pour son navigateur Edge. Toutes ces fonctionnalités, à l’exception de celles relatives aux postes virtuels et à l’iPad, sont en avant-première publique sans date de sortie spécifique.

Pour Liz Miller, analyste chez Constellation Research, ces annonces ne sont pas anodines : les entreprises « doivent gérer tous les dispositifs, quels que soient leur origine et leur système d’exploitation ». Dès lors, ces améliorations constituent « une reconnaissance du fait que, pour les clients de Microsoft, cela devait passer trop souvent par de multiples systèmes et outils, et tableaux de bord ».

En ce qui concerne macOS, les nouvelles fonctionnalités comprennent l’utilisation de scripts afin de déployer des applications personnalisées et effectuer des dépannages et autres tâches automatisées spécifiques. Une autre nouveauté permet aux utilisateurs d’utiliser le SSO pour accéder aux applications, ce qui réduit la nécessité de mémoriser plusieurs noms d’utilisateur et mots de passe.

Sur les iPads, Microsoft Endpoint Manager peut séparer les données personnelles et les données de l’entreprise en partitionnant chaque tablette. Grâce à ce changement, disponible dès maintenant, les utilisateurs se connecteront à leur compte de travail Azure Active Directory pour accéder aux données de l’entreprise.

Microsoft a par ailleurs intégré à Endpoint Manager un outil d’accès à distance développé par l’entreprise, appelé Tunnel. Ce logiciel permet aux administrateurs de s’assurer que les appareils iOS et Android sont conformes aux politiques de l’entreprise avant de leur permettre de se connecter à son réseau. La nouvelle prise en charge des postes virtuels doit commencer à être proposée à titre d’avant-première publique d’ici la fin de l’année.

Enfin, Microsoft a intégré à son navigateur Edge des contrôles de sécurité pour la gestion des applications web. Il s’agit là d’empêcher les utilisateurs de télécharger des données à partir des applications lorsqu’ils y accèdent depuis des appareils personnels.

Pour approfondir sur Gestion des applications et terminaux

Close