Andrey Armyagov - Fotolia

Le Français e-Qual devient spécialiste du SD-WAN… par satellite

En remportant un contrat pour un acteur de la microfinance en Afrique, l’intégrateur développe la capacité de greffer des liaisons satellites à un SD-WAN, ce qui pourrait être utile aux entreprises en zone rurale.

L’infogéreur français e-Qual devient le spécialiste d’une solution de SD-WAN particulière, qui couple technologies satellites et terrestres. Cette solution, mise au point avec l’aide de l’équipementier Juniper et l’opérateur satellite Telespazio, a d’abord été imaginée pour à un acteur international de la microfinance. Celui-ci souhaitait offrir une connexion redondante à ses services dans des zones dépourvues d’infrastructures terrestres fiables (Ghana, Tunisie, Cameroun, Côte d’Ivoire…). Pour autant, e-Qual imagine à présent la décliner sur toutes les zones d’activité où les connexions haut débit ne sont pas en nombre suffisant.

« Dans les régions rurales, il est impossible de tirer parti de toutes les technologies fibre, 4G, 5G, ADSL et satellite chez un opérateur unique », dit Philippe de Lussy, PDG d’e-Qual, en rappelant que le but d’un SD-WAN est justement de multiplier les connexions, pour qu’une entreprise ait toujours un lien fonctionnel en cas de panne sur un réseau (« l’overlay »).

E-Qual, pépite française

Petite société française de 40 personnes, créée il y a 20 ans, e-Qual fournit des services d’infogérance autour des infrastructures IT aux grandes organisations, publiques (elle vient de déployer 350 firewalls pour la région Aquitaine dans les lycées), ou privées. E-Qual sert notamment des entreprises internationales, avec une présence permanente de ses équipes dans 27 pays et des interventions dans une centaine d’autres.

Autre particularité, e-Qual se focalise sur les performances et la sécurité des applications. « Nous avons été les premiers au monde à fournir des services managés de QoS il n’y a pas loin de 20 ans », affirme Philippe de Lussy.

Si le contrat avec cet acteur de la microfinance avait initialement été passé avec Telespazio, e-Qual, prestataire réputé pour son expérience en Afrique, a été sollicité pour intervenir sur les aspects techniques d’un SD-WAN.

Selon Philippe de Lussy, le projet nécessitait une connexion extrêmement fiable vers le back-office de cet organisme de microcrédit, d’où leur idée de durcir leur réseau avec des moyens satellites, certes plus chers que les connexions habituelles, mais plus fiables que les antennes mobiles ou les liens terrestres.

Un SD-WAN intégré, sécurisé

E-Qual est un spécialiste de SSR (Session Smart Router), l’offre SD-WAN de Juniper, depuis 2019. « Fin 2019, après avoir évalué plus d’une centaine de solutions SD-WAN pour nos clients, nous avions retenu celle de 128 Technologies (alias 128T), qui présentait l’intérêt de fonctionner sans tunnel VPN. C’est une solution bâtie à partir d’une feuille blanche, moderne dans son développement, avec une foultitude d’API. Mais alors que le contrat avec Telespazio était prêt à être conclu, le jour même de la signature, Juniper acquiert 128T », se souvient le PDG.

Réputée facile à déployer, la solution 128T est également en avance sur les outils de visualisation et sur la gestion des objets connectés dans les succursales (Edge computing). De plus, e-Qual se flatte d’avoir l’écoute des équipes de développement en charge du produit.

L’intégration proposée par e-Qual comprend notamment la connexion des APIs de SSR à celles de l’EDR SentinelOne. Ainsi, si SentinelOne détecte qu’un poste de travail est infecté, il coupe son accès et celui de tous les autres PC qui s’y sont connectés.

De 128T à Juniper, la solution SSR a gagné d’être intégrée au moteur d’intelligence artificielle Mist, qui surveille tous les équipements réseau de Juniper, analyse leur usage et les re-paramètre à la volée pour optimiser leur fonctionnement.  

Pour approfondir sur WAN - VPN - SDWAN

Close