whyframeshot - stock.adobe.com

MariaDB prépare son introduction en bourse

Alors que la demande autour des services DBaaS ne cesse de croître, MariaDB, éditeur d’une base de données relationnelle open source, prévoit d’entrer en bourse, douze ans après avoir bifurqué MySQL.

L’éditeur de bases de données open source a annoncé le 1er février qu’il engagerait une offre publique initiale à la bourse de New York (New York Stock Exchange, ou NYSE) d’ici le second semestre 2022.

MariaDB mène cette opération par le biais d’une fusion avec Angel Pond Holdings Corporation, une société d’acquisition à vocation spécifique (SPAC) cotée au NYSE. Le recours au SPAC est une approche de plus en plus courante par laquelle les entreprises peuvent entrer en bourse sans passer par une IPO traditionnelle.

La fusion de la SPAC avec MariaDB fait grimper la valorisation de l’éditeur de bases de données open source à 672 millions de dollars. Dans un même temps, MariaDB a confirmé une levée de fonds privée de 104 millions de dollars de série D, auprès de ses nouveaux investisseurs.

MariaDB prévoit un chiffre d’affaires de 47,4 millions de dollars pour l’exercice fiscal 2022, qui se termine en septembre 2022. Une fois la fusion SPAC achevée, l’éditeur continuera d’être dirigé par l’actuel PDG de MariaDB, Michael Howard.

Une position solide sur le marché des bases de données

L’entrée en bourse est une étape positive pour MariaDB qui cherche à se développer, selon Matt Aslett, analyste chez Ventana Research.

« MariaDB est bien positionnée pour étendre sa présence dans les stratégies de données des entreprises », affirme-t-il.

« MariaDB est bien positionnée pour étendre sa présence dans les stratégies de données des entreprises. »
Matt AslettAnalyste, Ventana Research

La combinaison de la technologie open source, des services gérés en cloud, de l’expertise en conseil et de la compatibilité avec la base de données MySQL place l’éditeur dans une position forte sur le marché des SGBD.

La plateforme de base de données MariaDB répond à la fois aux charges de travail opérationnelles et analytiques, y compris le SQL distribué ainsi que la haute disponibilité et la fiabilité, rappelle l’analyste.

De MySQL à SkySQL à MariaDB

MariaDB a vu le jour en 2009. À l’origine, elle était le promoteur d’une fork pour le SGBD open source MySQL.

Le créateur de MariaDB, Monty Widenius, est également le créateur de MySQL. Au cours de la dernière décennie, la communauté d’utilisateurs et la technologie de MariaDB se sont développées.

D’un point de vue commercial, la société MariaDB a été créée en 2013, après une fusion entre l’éditeur SkySQL et les personnes clés derrière le projet de base de données open source MariaDB.

La société MariaDB a contribué à fournir des services de support commercial et à distribuer la base de données aux entreprises. MariaDB X5, sortie en 2020, a marqué un temps fort pour la société, car elle a ajouté des capacités de traitements SQL distribués pour les utilisateurs sur site et dans le cloud.

Le cloud est désormais la priorité pour MariaDB.

Ces dernières années, l’éditeur s’est concentré sur la mise en place de sa plateforme de base de données cloud connue sous le nom de MariaDB SkySQL, qui est également en disponibilité générale depuis 2020.

MariaDB a continué à enrichir ses capacités de cloud DBaaS, en introduisant des fonctions de haute disponibilité et d’évolutivité pour le support des requêtes SQL distribuées en mai 2021.

En juin 2021, l’éditeur envisageait d’accélérer le cycle de développement de son SGBD pour ajouter plus régulièrement des corrections ou de nouvelles fonctionnalités, au lieu de se contenter d’une seule mise à jour majeure annuelle. Ce changement a finalement été officialisé en décembre dernier en s’appuyant sur le modèle Fedora. Il a été décidé de proposer une mise à jour majeure tous les trimestres pour la version communautaire de MariaDB. Le support est assuré pendant un an. Certaines versions seront maintenues à long terme, en fonction des distributions Linux sous-jacentes.

Une telle IPO prouve une fois de plus que le marché des DBaaS open source prend de l’ampleur. Les acteurs tels DataStax, Couchbase, Instaclustr et Aiven gagnent en visibilité et en traction. Couchbase a lui aussi réalisé son introduction en bourse en juillet dernier. Cependant, les géants du cloud poursuivent également leur stratégie de support des bases de données open source, soit en proposant des versions managées ad hoc, soit en poussant des services « compatibles » avec les distributions open source.

Pour approfondir sur Base de données

Close