Microsoft

Microsoft apporte de la persistance au DaaS sous Windows 11

L’éditeur va permettre aux utilisateurs de ses postes de travail virtuels en mode cloud d’en profiter hors connexion. Il entend également simplifier le passage entre instances cloud et locale.

Microsoft va offrir une expérience utilisateur des PC virtuels en mode Cloud de Windows 365 similaire à celle apportée par une installation de Windows 11 sur un poste de travail physique. L’éditeur entend ainsi faciliter le passage de l’un à l’autre, au bureau comme à la maison. Il parle de postes virtuels persistants. De quoi rendre le poste de travail virtuel en mode service (DaaS) un peu plus transparent et adapté à de nouveaux cas d’usage.

Pour Microsoft, il s’agit notamment d’aider les entreprises à s’assurer que leurs collaborateurs travaillent en toute sécurité lorsqu’ils sont hors du bureau ou qu’ils utilisent un PC personnel pour accomplir des tâches professionnelles : « nous avons réalisé qu’étendre l’expérience Windows au-delà du PC traditionnellement possédé et administré par l’entreprise serait nécessaire pour répondre aux évolutions des besoins des utilisateurs finaux », explique ainsi Wangui McKelvey, directeur général de Microsoft 365. Mais aucune date n’est avancée pour la disponibilité de ces nouvelles fonctionnalités.

« Nous avons réalisé qu’étendre l’expérience Windows au-delà du PC traditionnellement possédé et administré par l’entreprise serait nécessaire, pour répondre aux évolutions des besoins des utilisateurs finaux. »
Wangui McKelveyDirecteur général, Microsoft 365

En outre, il devait être prochainement possible d’utiliser un PC virtuel cloud hors connexion : Windows 365 Offline stockera les données nécessaires localement. Pour Paddy Harrington, analyste chez Forrester Research, c’est la promesse d’obtenir « le meilleur des deux mondes ».

De son côté, Vadim Vladimirskiy, PDG de la société de gestion de bureaux virtuels Nerdio, estime qu’avec Windows 365 Offline, Microsoft s’attaque à l’un des principaux obstacles à l’adoption du DaaS par les entreprises : « l’utilisation d’un poste de travail virtuel traditionnel [dans de mauvaises conditions de connectivité] est frustrante et très improductive ». Dès lors, pour lui, « [pouvoir travailler hors ligne] va accroître l’adoption des PC en mode cloud en élargissant les cas d’utilisation et en augmentant la productivité des utilisateurs ».

Les entreprises dont les employés partagent des ordinateurs physiques bénéficieront de leur côté d’une prochaine fonctionnalité qui permettra de démarrer la machine directement sur Windows 365 : ainsi les utilisateurs n’auront pas à ouvrir de session sur l’instance locale de Windows avant d’accéder à leur poste de travail virtuel en mode cloud.

En outre, une application Windows 365 permettra aux utilisateurs d’accéder plus facilement à des postes cloud à partir de leur barre de tâches Windows 11 ou du menu Démarrer. L’application permettra par ailleurs de personnaliser ses paramètres et profils Windows 365, mais les administrateurs contrôleront les options disponibles. L’application sera fournie avec les futures versions de Windows 11, et les services informatiques pourront également l’installer sur les ordinateurs Windows 10.

Capture d'écran : intégration des postes virtuels Windows 365 avec Windows 11
Microsoft prévoit de rendre plus transparente l'intégration des postes virtuels Windows 365 avec Windows 11.

Microsoft entend qui plus est faciliter le passage entre le PC en mode cloud et le poste de travail Windows 11 avec Windows 365 Switch. Cette fonctionnalité permettra de passer de l’un à l’autre comme l’on passe d’une fenêtre à l’autre sur le poste de travail. Les utilisateurs pourront sélectionner les différents environnements dans le sélecteur de tâches de Windows à l’aide d’une souris, de commandes au clavier ou d’un geste de balayage.

Microsoft a lancé Windows 365 l’été dernier. Plutôt que de facturer en fonction de la consommation de données, comme ses concurrents, Microsoft a opté pour une tarification à l’utilisateur.

Microsoft pourrait utiliser Windows 365 pour stimuler l’adoption de Windows 11, qui aurait ralenti dernièrement. Selon la société de conseil Riverbed, plus d’un tiers des ordinateurs d’entreprise ne peuvent pas exécuter Windows 11 en raison des exigences matérielles élevées du système d’exploitation. Les entreprises pourraient utiliser Windows 365 pour contourner ce problème en diffusant des postes de travail cloud Windows 11 sur ces terminaux.

Pour approfondir sur Poste de travail virtuel (VDI, DaaS)

Close