Combodo : l’Open Source pour démocratiser l’ITSM

Avec Itop, la société iséroise veut porter la gestion des services IT auprès de plus d’entreprises, agitant l’argument de l’Open Source. Se faire l’ERP de l’IT.

Parce que le monde de la gestion des services IT est devenu une brique clé pour les DSI, et parce que les solutions des géants restent couteuses ou empruntes de Cloud, le Français Comodo, localisée dans l’Isère, a décidé de jouer la carte de l’Open Source. L’objectif : démocratiser le principe de l’ITSM (IT Service Management) dans toutes les entreprises. A l’image de ce que veut faire Bonitasoft dans le monde du BPM (Business Process Management), par exemple – un autre éditeur ayant de fortes ramifications dans la région française.

Il faut dire que le secteur de l’ITMS, poussé par l’augmentation de la complexité des systèmes (provoquée par exemple par la gestion des données en volume, la mobilité et le BOYD), est un secteur qui évolue, porté inévitablement par le Saas : HP, BMC et CA ont basculé leur offre vers le Cloud, mais également ServiceNow, qui a pensé son offre pour le Cloud.

Dans ce contexte, « les DSI raisonnent comme des offreurs de services et veulent mettre en place un catalogue de services », commente Erwan Taloc, l’un des fondateurs de la société, lors d’un entretien avec la rédaction. Aujourd’hui, les entreprises veulent des outils pour gérer les configurations, documenter les briques du SI, cartographier l’organisation de l’entreprise, puis gérer les incidents et les changements.

Open Source et stabilité

C’est bien sur ces domaines que Comodo entend rivaliser avec son offre Open Source, Itop. D’autant que ce logiciel a bénéficié de l’expérience de ses fondateurs. Ceux-ci ont passé plusieurs années à s’occuper des outils de gestion de l’IT ou de CMDB, au sein de l’entité outsourcing de HP – avec un centre à Grenoble, HP est une entreprise clé dans l’écosystème  isérois. A cette époque, nous utilisions plusieurs outils Open Source pour gérer les services IT, raconte Erwan Taloc, soulignant l’absence de solutions globales. Est alors né le projet Open Source Itop. Puis enfin la société Combodo en 2010. Surfant sur cette expérience, Combodo veut se présenter comme « l’ERP de l’IT », et permettre donc d’avoir un système centralisé. Depuis HP lui-même est devenu client d’Itop pour son infogérance.

Aussi Open Source soit-il, Combodo a fait le choix de limiter la portée de sa communauté pour en assurer la stabilité. « Seul Combodo contrôle le cœur de l’application. Un nombre limité de personnes y a accès et opèrent les mises à jour. Seules 4 personnes ont accès au cœur », résume Erwan Taloc. Mais élément clé, la communauté étoffe la solution par le biais d’extensions. « Environ une centaine de personnes y travaillent. »

Combodo réalise 50%  de son CA avec le support et la maintenance, et 50% avec le conseil  et la formation, auprès d’ETI de 300 à 400 personnes.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close