Etude TechTarget : Les DSI prévoient un renouvellement du socle applicatif pour 2015

Analytique, CRM et BI seront les grands projets d’investissements des décideurs IT français en 2015, révèle une étude menée par TechTarget. Une refonte du socle logiciel pour orchestrer la transformation numérique des entreprises.

Les résultats de l’étude sur les priorités des investissements des décideurs IT  réalisée par TechTarget/LeMagIT.fr indiquent une forte montée en puissance des projets de CRM et de Business Intelligence. Les chiffres sont parlants : 24 % des 250 décideurs IT interrogés dans le cadre de cette étude estiment qu’ils mettront en place en 2015 un projet analytique. Parallèlement, ils estiment, dans une proportion équivalente, qu’ils mettront en place un progiciel métier et une automatisation accrue de leurs processus logiciels.


 

Parmi les solutions logicielles suivantes, lesquelles votre entreprise mettra-t-elle en œuvre en 2015 ?  (©TechTarget, Enquête sur les priorités dans le domaine IT 2015 – France)

 

Au regard de ces résultats, il semble donc que les DSI et leurs équipes IT aient décidé de ré-investir massivement dans le renouvellement de leurs logiciels pour s’adapter aux évolutions  des besoins de leurs métiers dans différents domaines. Et notamment, si on en croit différentes interventions d’entreprises présentées notamment lors du salon Big Data, les besoins actuels semblent se concentrer sur trois domaines : l’intégration et l’analyse des données des canaux numériques, les approches omni-canal et bien sûr les projets de Big Data à forte volumétrie sur des données mobiles, de réseaux sociaux ou encore liées à l’Internet des Objets.  Dans le cadre de ces projets, les décideurs IT n’oublient pas d’ailleurs, comme le montre les résultats de cette étude,  de consacrer une partie importante de leurs investissements à l’intégration des données et la gouvernance de ces mêmes données.

Logiciel : une offre de plus en plus large à évaluer pour les DSI

Par rapport à ce que l’on peut observer à travers l’analyse des projets d’investissements actuels, il y a toujours une dynamique forte autour des grands projets de gestion de données d’infrastructures. Un domaine où Oracle et SAP se sont attribuées de belles références ces derniers mois, comme c’est le cas pour SAP à la Poste au pôle colis ou encore pour Oracle chez Airbus.  

Mais la dynamique qui semble tirer la croissance actuelle du marché des logiciels se situe davantage du coté du renouvellement du socle applicatif (CRM et Business Intelligence), comme le soulignent les résultats de notre étude. Un renouvellement des applications qui semble porté avant tout par les besoins d’analyse omni-canal. C’est le cas notamment dans le secteur de la distribution avec des exemples « web to store » chez Darty et la Fnac qui permettent à ces derniers de résister aux acteurs du e-Commerce comme en témoignait la directrice  du marketing de Darty lors d’une table ronde animée par SAS, à l’occasion d’un séminaire organisé par le Club EBG la semaine passée.  
Mais aussi dans des secteurs plus traditionnels comme la banque et l’assurance qui cherchent à mieux intégrer les approches omni-canal liées à l’utilisation des mobiles.  Mais cette dynamique touche également des secteurs d’activités, composés plus largement de PME/PMI - et traditionnellement moins portés sur l’investissement dans l’informatique- , comme les médias ou le sport, comme en témoignent les projets réalisés chez Webedia, Le Stade Toulousain ou le Paris Saint-Germain.

Les cadres du marché du logiciel qui ont l’avantage de pouvoir travailler sur une intégration applicative très large  à partir des données comme Oracle, SAP et IBM, semblent ainsi profiter de la dynamique actuelle. Toutefois, on note la montée en puissance de nouveaux acteurs. Parallèlement aux efforts de Salesforce pour se faire une place au soleil, ces acteurs viendront offrir une certaine agilité aux directions informatiques dans des domaines spécifiques comme l’analytique, l’intégration des données numériques ou encore la mesure des données.  Des besoins liés en grande partie à la transformation numérique des entreprises.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close