Cloud : hausse de 25% des infrastructures début 2015

Le dernier baromètre d’IDC pour l’infrastructure Cloud laisse penser que les entreprises se font à l’idée du Cloud hybride.

Les ventes d’infrastructure Cloud ont progressé de plus de 25% pour atteindre presque 6,3 milliards de dollars au premier trimestre 2015, les entreprises se faisant de plus en plus à l’idée d’externaliser leur IT vers le Cloud.

Selon le cabinet d’analyste, ce segment de marché enregistre ici son second taux de croissance le plus élevé depuis qu’IDC suit de près le marché de l’infrastructure Cloud.

Conséquence logique, les technologies qui servent de base au Cloud, comme les serveurs, les systèmes de stockage et les switches Ethernet, comptent pour 30%  des dépenses, contre 26,4% en 2014.

Dans ce contexte, HP conserve sa place de n°1 dans le monde avec 15,7% de parts de marché, suivi par Dell (11,9%), Cisco (9,3%), EMC (7,2%), NetApp (4,4%) et Lenovo (3,6%). Evidemment, le rachat par le Chinois des activités x86 d’IBM a contribué à une forte hausse de ses ventes sur les 12 derniers mois.

Pour Kuba Stolarski, directeur de recherche pour les marchés des serveurs et virtualisation, cela est un signal clair que les entreprises migrent davantage certains pans de leur IT vers le Cloud, et ce, à un rythme plus rapide qu’auparavant. « La croissance des infrastructures IT Cloud continue de surclasser celle du marché global de l’infrastructure IT, alimentée par la décision des entreprises de transférer leurs workloads vers les plateformes Cloud. »

Il est toutefois à noter que dans le monde, cette tendance à la hausse est certes générale, à l’exception des zones Europe de l’est et centrale, où les ventes d’infrastructure Cloud reculent sur la période. IDC attribue cela au climat économique et politique instable.

Cloud privé et public progressent sur le même rythme

Le CA associé aux ventes d’infrastructure pour Cloud privé a progressé de 24,4%  d’une année sur l’autre pour atteindre 2,4 milliards de dollars. Les ventes d’infrastructure pour Cloud public ont quant à elle cru de 25,5% à 3,9 milliards de dollars.

Pour Kuba Stolarski, cette croissance continue des dépenses dans les infrastructures à la fois de Cloud privé et public montrent que les entreprises empruntent de plus en plus la voie de l’IT hybride et de ce mode de consommation. Celles-ci « ont progressé au même rythme, montrant que les utilisateurs sont aujourd’hui plus ouverts à différents types de scenarii de déploiements hybrides et ce alors qu’elles recherchent à moderniser leur IT, à déployer des systèmes de nouvelle génération et à mettre en place des processus de gestion plus modernes pour gagner en agilité et en flexibilité ; ce qu’offre le Cloud ».

 

Traduit par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close