LibreOffice 5.0 : la Document Foundation ouvre une nouvelle branche de sa suite

Compatible avec de multiples formats y compris ceux de Microsoft et d’Apple, et disponible sur de multiples plateforme, la version 5.0 est surtout plus stable. Mais pas encore « enterprise-ready » ?

Cinq ans après sa création, la Document Foundation sort la version 5 de sa suite bureautique LibreOffice.

Cette branche entièrement nouvelle a repensé en profondeur l’interface utilisateur pour mieux gérer les espaces et l’occupation de l’écran, être plus lisible et plus claire, bref en un mot : plus ergonomique.

Tous les formats sont les bienvenus

Italo Vignoli, qui préside la fondation, revendique également une ouverture et une interopérabilité la plus avancée du marché avec le support des formats de Microsoft Office (dont XSLX) mais aussi des formats d’Apple générés par iWork.

Côté fonctionnalité, des avancées intéressantes ont été faites. De nouvelles formules complexes ou le formatage conditionnel dans Calc (le tableur maison) ou le redimensionnement d’images directement dans les documents par exemple.

Calc « concurrent crédible d’Excel » et stabilité

Conscient que le tableur est un point important pour les entreprises, le responsable de Libre Office souligne que la nouvelle version fait de « Calc un tableur adapté à l’entreprise, robuste, capable de gérer tout type de workloads ».

La principale avancée est d'ailleurs peut-être à chercher dans cette robustesse. Fruit du travail de « milliers de développeurs bénévoles », le code de la suite a en effet été réorganisé pour en faciliter la maintenance et le débogage. A la clef, dixit Italo Vignoli, une stabilité améliorée « suite à de nombreux tests réalisés avec les builds ».

Toujours sous le capot, LibreOffice 5.0 propose à présent une version 64 bits pour Windows et est disponible pour Windows 10. La suite est également disponible pour Linux et Mac OS X.

La branche 4.4.x toujours recommandée pour les entreprises

Rappelons que la Documentation Foundation a été créée pour superviser le développement du fork d’OpenOffice, la suite bureautique de Sun MicroSystems, tombées dans les mains d’Oracle avec le rachat de la société. Ne faisant pas confiance à la firme de Larry Ellison pour maintenir en vie un projet de ce type, la communauté d’utilisateurs a alors décidé de créer LibreOffice dans un mouvement qui n’est pas sans rappeler MariaDB avec MySQL.

A noter cependant que cette branche 5.0, malgré son tableur « enterprise-ready » (sic), n’est pas encore recommandée par Italo Vignoli pour un déploiement professionnel. LibreOffice 5.0 « vise les technophiles enthousiastes, les précurseurs et les power users ».

« Pour les entreprises, la Document Foundation maintient encore la branche 4.4.x la plus mature de LibreOffice (aujourd’hui en 4.4.5) », résume-t-il, invitant au passage à toujours faire appel à un support certifié pour migrer.

Une autre annonce majeure est attendue de la part de la Foundation ; celle d’une version officielle en mode SaaS. Un projet ambitieux qui prendra certainement encore un peu de temps à se concrétiser.

En attendant, la note de version de LibreOffice 5.0 est consultable ici. Et la suite est téléchargeable sur cette page.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close