Mathias Rosenthal - Fotolia

Pivotal intègre GemFire à son Paas Cloud Foundry

Versée dans l’Open Source en février dernier, la base NoSQL en mémoire devient un service cœur du Paas Cloud Foundry de Pivotal.

Pivotal a décidé de faire de GemFire un service cœur de son Paas Cloud Foundry. La société a annoncé ce jour que sa technologie de base de données distribuée NoSQL en mémoire serait désormais intégrée en tant que service au sein de Pivotal Cloud Foundry, greffant au Paas du groupe une capacité clé dans le traitement des données en temps réel et dans les applications Web à multiples connexions.

Ce rapprochement des deux technologies n’est pourtant pas nouveau, mais la mise à l’Open Source de GemFire en février dernier en a accéléré l’intégration. Sentant l’Open Source prendre le pas sur les technologies de gestion des Big Data, Pivotal avait décidé à cette date de rendre Open Source GemFire ainsi que sa base de données massivement parallèle héritée de Greenplum et sa déclinaison Hadoop Hawq. Un accord avait par ailleurs été engagé avec Hortonworks, qui devient le partenaire Hadoop de Pivotal. De son côté, Gemfire a désormais trouvé refuge au sein de la Fondation Apache sous le nom d’Apache Geode. Les équipes des GemFire forment le gros des contributions.

GemFire, géré par la couche Paas

En avril dernier, un premier rapprochement entre les deux technologies a eu lieu. Pivotal a transféré une brique de GemFire, GemFire Session State Caching, sur Pivotal Cloud Foundry, comme l’indique un billet de blog de la société. Aujourd’hui, GemFire se retrouve intégré comme service cœur, accessible à la demande, depuis Pivotal Cloud Foundry.

« En tant que service de Pivotal Cloud Foundry, les administrateurs peuvent rapidement configurer des services de capacités différentes et créer des pools d’instances pour GemFire. Les développeurs ont ensuite la possibilité de récupérer les instances et de les relier à leurs applications », explique Pivotal dans un billet de blog.

Les instances sont single-tenant et s’exécutent dans une unique VM, rappelle encore la société, précisant que cela convient bien aux applications Cloud natives, où les contraintes différent d’une application à l’autre. Une interface en ligne de commande est également sur Pivotal Network pour gérer les instances.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close