iStock

Après GE, Ford investit dans Pivotal

Le constructeur automobile mise sur Pivotal pour assurer la transition de son modèle vers le logiciel et la mobilité.

« Le logiciel grignote le monde. »  Et ce n’est pas Ford qui contredira cette désormais célèbre maxime. Le constructeur automobile américain, dans sa stratégie d’inclure le développement logiciel dans son modèle,  a décidé d’investir quelque 182 millions de dollars dans Pivotal. Scellant dans le marbre un partenariat qui existait déjà entre les deux sociétés depuis le début de l’année.  Microsoft s’est également invité dans cette levée de fonds qui, au total, représente quelque 253 millions de dollars.

« Alors que nous évoluons vers les métiers de constructeur automobile et de la mobilité, avoir à disposition une expertise en matière de développement logiciel est clé dans notre capacité à proposer (des applications) au rythme souhaité par les clients », explique Marcy Klevorn, vice-présidente et CIO de Ford, cité dans un communiqué. En clair, pour Ford, il s’agit d’industrialiser la production logicielle sur laquelle repose désormais une partie de son modèle économique, et de monter rapidement en compétence et en expertise dans le développement. « Aujourd’hui, les clients sont habitués à ce que leurs terminaux mobiles soient fréquemment mis à jour, et attendent cela de toutes les technologies. Cette collaboration avec Pivotal permet d’accélérer la mise à jour des logiciels des véhicules et propose une meilleure expérience utilisateurs aux clients de Ford », ajoute-t-elle.

Capitaliser sur Cloud Foundry

Ford avait déjà misé sur les solutions de Pivotal pour développer sa plateforme FordPass. Cette dernière  propose une série de services pour les clients de l’enseigne, comme un bouquet de services mobiles ainsi que SYNC Connect – celui-ci permet de contrôler à distance son auto (démarrage et verrouillage à distance, géolocalisation du véhicule). Ford avait développé sa plateforme de services au-dessus de Pivotal Cloud Foundry, la déclinaison du Paas Open Source de l’éditeur.

Dans le cadre de ce partenariat désormais renforcé, Ford s’appuiera aussi sur la Big Data Suite de Pivotal, qui repose sur Greenplum (base de données MPP), Pivotal HDB (moteur SQL pour Hadoop) et Gemfire (technologie In-Memory).

Cette prise de participation de Ford dans Pivotal suit celle de General Electric (105 M$) dans ce même éditeur. Aujourd’hui GE a fait de Cloud Foundry de Pivotal le socle de sa solution Predix, présentée comme un Paas analytique pour l’Internet des objets en milieu industriel. Une solution désormais entourée par un écosystème de partenaires, marquant la place qu’occupe le logiciel chez ce géant industriel.

Pour Pivotal, cette arrivée de Ford parmi ses investisseurs et les membres de son board  devrait lui assurer un positionnement affirmé chez les constructeurs automobiles, tous aux prises avec une mutation de leur modèle vers le numérique.

Microsoft, plus proche de Cloud Foundry

De son côté, Microsoft, en investissant dans Pivotal, réagit à une demande du marché, explique l’éditeur et de la volonté des développeurs de rapprocher Azure et Cloud Foundry. « Notre priorité est de s’assurer que Microsoft Azure soit le meilleur environnement pour exécuter des applications Java via Pivotal Cloud Foundry », souligne Scott Guthrie, vice-président Cloud et Entreprise chez Microsoft.

Pour approfondir sur PaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close