Anterovium - Fotolia

Windows Server 2016 TP3 apporte le support des conteneurs

La dernière version de développement de Windows Server 2016 rendue publique par Microsoft incorpore pour la première fois des briques de la technologie de conteneurs Windows.

L’arrivée hier de la Technical Preview 3 (TP3) de Windows Server 2016 est l’occasion pour Microsoft de mettre en avant l’intégration des premières briques de sa technologie de conteneurs, Windows Server Containers et de faire progresser un peu plus son micro-OS Nano Server.

Rattraper le retard pris sur Linux en matière de conteneurs

L’éditeur de Redmond a pris une longueur de retard sur le marché des conteneurs, une technologie qui a été popularisée par Docker sous Linux et qui est désormais intégrée aux grandes distributions du marché.

Certes, Microsoft s’est allié à Docker pour s’assurer que sa technologie de conteneurs pourra être administrée par les outils de l’éditeur, mais il faudra encore de nombreux mois avant d’espérer déployer la technologie en production. D’ici là, les distributions Linux auront encore progressé et leur écosystème de conteneurs se sera encore enrichi, alors que Windows n’en sera qu’à ses premiers pas.

Avec cette Technology Preview 3 les développeurs Windows vont pouvoir commencer à développer leurs propres conteneurs, mais ils ne pourront les déployer que dans leur forme la plus basique. La technologie d’encapsulation des conteneurs Windows dans Hyper-V, censée permettre un déploiement plus souple et plus sécurisé des conteneurs Windows,  ne fait en effet pas partie de cette version (des éditeurs comme VMware ou CoreOS ont une longueur d’avance en la matière).

Nano Server continue de progresser

Cette version TP3 est en revanche l’occasion pour Microsoft d’améliorer les capacités de sa microdistribution Windows Nano Server. Une nouvelle console d’administration d’urgence permet par exemple de réparer une configuration réseau depuis la console de Nano Server. 

De même, un script PowerShell est fourni pour créer des VM Azure faisant tourner Nano Server. Enfin, il est possible de faire tourner des applications Web écrites pour le framework ASP.Net v5 en s’appuyant sur CoreCLR.

Windows Server 2016 TP3 est aussi l’occasion de découvrir les avancées de l’OS en matière de SDN et de tester le répartiteur de charge de niveau 4 désormais intégré à l’OS.

System Center 2016 évolue et Microsoft lance ses outils d'administration pour Windows 10

Le lancement de la version TP3 de Windows Server 2016 est aussi l'occasion pour Microsoft de faire évoluer System Center 2016 afin notamment de tirer parti des nouvelles capacités d’Hyper-V et des nouvelles capacités de stockage de l’OS (notamment la gestion de la qualité de service). 

Microsoft profite également de la version TP3 pour dévoiler ses Remote Server Administration Tools pour Windows 10 Client (qui permettent d’administrer Windows Server 2016 Technical Preview, Windows Server 2012 R2 et Windows Server 2012).

Windows Server 2016 TP3 et System Center 2016 TP3 sont tous deux téléchargeables sur le site de Microsoft.

Pour approfondir sur Conteneurs

- ANNONCES GOOGLE

Close