Fotolia

E-Commerce 2015 : Teradata veut sa place dans les apps marketing

A l’occasion du salon E-Commernce 2015, Teradata a détaillé un peu plus comment s’était façonnée la division Integrated Marketing Solutions et quelles sont les synergies avec les activités historiques du groupe.

Parce qu’il est nécessaire pour Teradata de montrer son visage d’acteur du monde de l’application marketing, le spécialiste historique des entrepôts de données  et de l’analyse de données avait installé un stand lors du salon e-commerce 2015 qui a ouvert ses portes ce jour à Paris.

Teradata, bien ancré dans le paysage de l’IT, a depuis plusieurs années décidé de monter sur les couches applicatives et de créer une passerelle entre son  secteur historique et celui de l’application métier orienté marketing. Cela s’est formellement concrétisé par la création d’une division dédiée, nommée Integrated Marketing Solutions, et dirigée par Bob Fair, distincte de celle liée aux bases de données et autres outils sous-jacents.

Il faut dire que l’arrivée sur le terrain de l’applicatif pour les métiers du marketing ne s’est  pas construite en un jour. Le spécialiste y est venu progressivement par le biais de rachats : d’abord Aprimo en 2010, très orienté sur l’organisation des campagnes, puis Ecircle pour délivrer l’information sur les bons canaux, et plus récemment Appoxee pour inscrire la mobilité dans le prolongement direct des offres. Pour autant, cette activité marketing existait déjà au sein de Teradata. Mais elle a pris forme véritablement depuis les rachats d’eCircle et Aprimo. La société attaque le marché avec une force commerciale dédiée depuis 2 ou 3 ans, affirment François Pichon et Thierry Teisseire, deux directeurs de la division pour la France et l’Europe de l’Ouest, respectivement.

Depuis, la société a formulé une offre 100%  Cloud, baptisée Integrated Marketing Cloud, dont l’ambition est de décomposer le cycle marketing en différents composants, de bout en bout, y compris en intégrant la gestion opérationnelle des campagnes.

Pour Thierry Teisseire, « Teradata était impliqué au niveau des données  CRM. Mais comment doit-on la traiter ? Très logiquement on a évolué vers le traitement des données pour en faire du marketing ». Selon lui, la société avait naturellement, avec les entrepôts de données,  les informations nécessaires pour les désormais très attendues contextualisation et personnalisation des campagnes -  ainsi qu’en terme de mobilité. Des points sur lesquels les consommateurs sont de plus en plus exigeants.

« Teradata a donc souhaité relier les données de l’entreprise avec ce qui se passe à l’extérieur, puis ajouté des éléments temps réel, sur le bon canal. »

Teradata : un socle technique qui peut être un point de départ

Presque logiquement, en associant de près fondation technologique et outils marketing, Teradata agite l’argument de la solution intégrée.  « En Europe, les clients ont une double approche : collecter les données clients et les analyser, deux parties historiques de la société, puis vient la partie marketing. Ce sont 2 phases d’un même projet.  Mais, je conseille ne pas faire l’analyse  de données, sans savoir ce qu’on va en faire au final », résume Thierry Teisseire. De là nait la complémentarité des offres.

Sur ce terrain, Teradata dit avoir les deux typologies de clients : les petits clients, comme des e-commerçants, ou encore des grands comptes avec un lourd existant en place en termes de gestion des données. Dans ce cas, Teradata a aussi la capacité d’y connecter son offre marketing, que l’existant soit Teradata ou pas.

Mais, là où l’offre infra et application de Teradata peut faire la différence se trouve dans les entreprises avec des gros volumes de données. « Les volumes de données nécessitent de la performance. Là aussi Teradata peut faire la différence en matière d’infrastructure. Avec une pile Teradata, vous disposez d’une solution capable d’absorber des grands volumes de données et de réagir très vite. »

Restera alors  à échanger avec une cible résolument métiers , alors même que les cibles premières de Teradata restent l’IT et les DSI. « Teradata a construit une équipe très orientée métier qui accompagne les clients dans la mise en place des campagnes. Ce qui est le cas des petits clients qui ne disposent pas de ressources marketing importantes. Teradata les accompagne aussi via des consultants, en amont et en aval de l’acquisition de l’outil », explique François Pichon. Une approche venue aussi avec les équipes d’eCircle, ajoute-t-il.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close