Kit Wai Chan - Fotolia

Stockage objet : IBM prend pied avec Cleversafe

IBM rachète le spécialiste du stockage objet Cleversafe pour ajouter une brique aux services Cloud du groupe, et enrichir son modèle hybride.

IBM a décidé de compléter son offre de stockage en y ajoutant une brique clé de stockage objet distribué. Et pour cela, Big Blue a jeté son dévolu sur la société américaine Cleversafe, pour un montant non communiqué. A travers cette acquisition, IBM récupère logiquement la propriété intellectuelle de Cleversafe, riche de quelque 350 brevets, mais surtout son offre, composée de logiciels et d’appliances hardware de stockage en mode objet.

Comme nous l’écrivions précédemment, la technologie d’appliance de Cleversafe est adaptée à la mise en place de systèmes de stockage objet à très grande échelle, capables de supporter plusieurs dizaines de pétaoctets. Le système de stockage objet distribué dsNet de CleverSafe se présente sous la forme d’un ensemble d’appliances spécialisées comprenant des appliances de management, des appliances de gestion des accès et des appliances de stockage.

 « Les nœuds d’accès de CleverSafe reçoivent les données et les découpent en « tranches » pour les disperser entre les nœuds de stockage (via un algorithme de dispersion d’informations de type Cauchy-Reed-Solomon). Un système objet CleverSafe est accessible via l’API RestFul maison ou via l’API S3. Des passerelles externes permettent éventuellement un accès en mode NAS ou SAN », écrivions-nous également.

Les outils de Cleversafe seront intégrés à la division Cloud d’IBM, au sein de laquelle elle sera utilisée en conjonction de SoftLayer ainsi que des services de stockage objet de la plateforme, et de Bluemix, le Paas du groupe.

Le portefeuille de Cleversafe trouve logiquement sa place dans les environnements liés au Big Data, à l’archivage et au Cloud. L’intégration et les accès aux outils d’administration et de gestion des accès s’effectuent via des APIs REST et Amazon S3 ; l’accès aux fichiers (NFS et Cifs) peut quant à lui être fourni par des outils tiers.

Cleversafe, connu pour son mode distribué et sa scalabilité

Le système est multi-site par défaut, les données étant partionnées et réparties sur plusieurs sites pour faciliter la résilience. Cleversafe s’appuie sur l’Erasure coding, des algorithmes découpant l’information en tranches, elles-mêmes distribuées sur le réseau.  Aucune copie unique n’est placée à un seul endroit.

Cette notion forte de dimensionnement (scalabilité) est assurée avec la capacité à pouvoir ajouter des nœuds supplémentaires, sans capacité limite.

Surtout, Cleversafe est positionné sur un segment du stockage objet qui gagne en popularité, poussé par le besoin de stocker de grands volumes de données et de  fichiers non structurés. Un cas d’usage type est le stockage pour le Cloud public ou privé.

Le stockage objet se base sur des identifiants uniques comme le fait le DNS pour Internet. Il s’agit d’une structure à plat, contrairement à des structures classiques de systèmes de fichiers de type arborescence ; ces derniers créent des problèmes de performances avec des volumes élevés de fichiers.

IDC a positionné Cleversafe parmi les leaders du marché, aux côtés de Scality. Cleversafe est un partenaire OEM de HP ; ce qui pourrait être remis en question dans le cadre de cette acquisition.

Traduit et adapté par la rédaction

Pour approfondir sur Stockage objet

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close