Sergey Nivens - Fotolia

F-Secure se prépare à profiter de la poubelle des objets connectés

Associant pragmatisme et opportunisme, F-Secure lance une petite appliance domestique visant à protéger, moyennant abonnement, contre les menaces induites par des objets connectés aux vulnérabilités multiples.

F-Secure vient de présenter Sense, un routeur Wi-Fi domestique visant à offrir une surcouche de sécurité pour les objets connectés. Dans un communiqué, Samu Konttinen, vice-président exécutif de F-Secure, explique que les consommateurs « commencent à acheter toutes sortes de nouveaux produits connectés à utiliser à leur domicile, et nous savons que ces produits sont déjà piratés ». Et de faire référence, notamment, aux caméras de surveillance domestiques.

Comme nous l’évoquions précédemment, faute d’exigences légales pour de bonnes pratiques de développement pour les objets connectés, ceux-ci sont appelés, en vieillissant, à former une vaste poubelle du numérique potentiellement dangereuse pour tout l’écosystème du connecté.

Dès lors, le routeur Wi-Fi de F-Secure vise à « protéger les personnes en sécurisant les objets connectés de leur lieu de vie, y compris les objets incapables d’exécuter les applications de sécurité traditionnelles ». Au routeur Sense s’ajoute une application mobile qui permet de superviser les objets connectés et leur protection, tout en produisant des alertes en cas de menace potentielle. Mais l’application doit également assurer la protection des smartphones, ordinateurs portables et tablettes en déplacement, en dehors de la couverture du routeur.

Le routeur Sense ne se contente pas de fonctionner comme un pare-feu – généralement intégré aux routeurs domestiques -, il est combiné à un service Cloud d’analyse comportementale et de filtrage du trafic réseau. F-Secure envisage en outre de lui adjoindre des fonctions de gestion de la réputation des objets connectés et d’anonymisation de la navigation Web par VPN, comme il le fait déjà avec son application Freedome pour Mac, PC, Android et iOS.

C’est donc en combinant un pragmatisme évident et un certain opportuniste que F-Secure commence la pré-commercialisation de Sense à 99 euros, avec un an de souscription à son service. Par la suite, il faudra compter 199 euros pour l’achat initial et, passé la première année d’utilisation, un abonnement à 8 euros par mois.

Reste à savoir si F-Secure réussir à imposer aux consommateurs européens l'idée d'un routeur supplémentaire, à adjoindre à leurs éventuelles à la française existantes, ou aux modems routeurs proposés ailleurs avec l'abonnement DSL/câble, ou s'il ne gagnerait pas plus à chercher à nouer des partenariats avec les fournisseurs d'accès à Internet afin que ceux-ci intègrent le support de son service à leurs équipements, voire le commercialisent en option avec leurs offres. 

 

Pour approfondir sur Protection du poste de travail

Close