SAP Business One Cloud désormais hébergé dans des datacenters SAP

L’ERP Cloud peut désormais être hébergé dans les datacenters de SAP, motorisés par HANA.

Tout à sa stratégie de monter d’un cran sur le marché des ERP pour le monde des PME, SAP a annoncé que SAP Business One Cloud pourrait désormais être hébergé dans les datacenters de l’éditeur, supportant HANA. Formant ainsi une troisième option de déploiement pour les utilisateurs de la solution, censée abaisser les coûts d’entrée dans le monde de l’ERP, ont confirmé des représentants de SAP.

SAP Business One Cloud fonctionne déjà sur des infrastructures tierces, hébergée par des fournisseurs de services, comme AWS, ou chez des partenaires SAP. Cette nouvelle option d’hébergement au sein de datacenters SAP s’ouvre désormais aux clients nord-américains et devrait être portée à l’Europe et à l’Asie en 2016.

Cette stratégie a débuté il y a 3 ans, avec l’introduction des licences perpétuelles à l’abonnement pour Business One installée sur site, explique Luis Murgia, vice président et directeur général SAP Business One. Il y a 2 ans, SAP avait aussi présenté un centre de contrôle Cloud pour Business One, pour donner la possibilité aux partenaires d’héberger l’application en environnement multi-tenant. L’éditeur avait aussi proposé un accès Web à l’application. L’annonce de cette semaine vient donc y ajouter un service d’hébergement pour les partenaires souhaitant proposer une expérience full-cloud à leurs clients, mais tout en conservant un modèle partenaires, poursuit-il.

Parce que les coûts et capitaliser le plus sur les investissements sont des facteurs clés pour les PME, SAP a également annoncé une série de services, sauvegarde et restauration de données, une solution de PRA ou encore de maintenance, associés à la nouvelle option de déploiement dans le Cloud.  L’éditeur allemand s’adosse actuellement à ses partenaires channel pour fournir des services de migration d’applications, de support et d’administration.

La sécurité n’est pas toujours la raison principale

Selon Robert Anderson, vice président chez Gartner – tout comme Luis Murgia - , la sécurité n’est pas forcément la priorité n°1 pour les PME en matière de Cloud. Il s’agit davantage  du coût associé aux ERP qui les invite à reconsidérer les offres.

« SAP dispose d’une large base installée qui apprécie Business One, mais ils sont sur site et recherchent de nouveaux niveaux de simplicité », soutient Robert Anderson. En hébergeant ainsi l’application dans son propre datacenter, SAP propose cette forme de simplicité, ainsi qu’un moyen pour les partenaires d’inciter les clients en place à investir plutôt que de les voir aller à la concurrence. Accéder à HANA dans le Cloud est essentiel, pour attirer davantage les PME et pour SAP, ajoute-t-il.

Même si certaines entreprises – comme celles qui doivent se plier à de très strictes régulations – hésitent encore à déplacer leurs systèmes vers le Cloud, la plupart ont évolué et reconnaissent que la sécurité des datacenters de SAP est plus forte que n’importe quelle autre option, y compris celle de l’héberger soi-même, poursuit  Robert Anderson. 

Luis Murgia, à son tour, affirme que 1 800 clients utilisent SAP Business One Cloud. Deux partenaires ont déjà signé pour offrir cette nouvelle offre d’hébergement en tant qu’option. 

Pour SAP, la flexibilité apportée par Business One est aussi un avantage concurrentiel. Luis Murgia cite par exemple la capacité de l’application à s’exécuter dans un environnement multi-tenant ou dans l’environnement propre à l’entreprise. De plus, la tarification à l’usage peut être séduisante, comparée aux licences perpétuelles.

« Aux Etats-Unis, 8 nouveaux clients sur 10 signe un contrat portant sur une licence perpétuelle, mais avec une exécution dans le Cloud », indique-t-il. « Nous devions créer un ERP Cloud plus abordable, mais avec la robustesse des standards SAP. »

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close