svedoliver - Fotolia

HPE dévoile des modules de mémoire persistente pour ses Proliant G9

Le constructeur a sélectionné les barrettes de mémoire NVDIMM de Micron afin de proposer à ses clients une couche de mémoire persistente à haute performance pouvant être utilisée pour accélérer des applications de bases de données critiques ou des applications Big Data.

Après avoir présenté la technologie en décembre dernier à Discover, Hewlett-Packard Enterprise a annoncé cette semaine la disponibilité de nouveaux modules de mémoire persistante pour ses serveurs Proliant G9. Ces modules à base de mémoire DDR-4 standard ont la performance de modules de mémoire vive traditionnels, mais ont une caractéristique unique : leur contenu est protégé en cas de coupure d’alimentation

Des barrettes de mémoire dont le contenu est protégé en cas de coupure d'alimentation

HPE s’est en fait allié avec Micron pour utiliser ses barrettes de NVDIMM. Ces barrettes couplent des modules de mémoire vive DDR-4 avec des modules de mémoire Flash et un microcontrôleur fabriqué par Agiga Tech. Leur alimentation électrique est protégée par un système à base de supercondensateurs qui peut être relié à plusieurs barrettes. Des offres similaires à celle de Micron existent aussi chez des fabricants comme Netlist, Diablo ou Viking.

En cas de coupure de l’alimentation électrique du serveur, le contrôleur déclenche une sauvegarde automatique du contenu de la mémoire vive sur la mémoire Flash qui se trouve au dos de la barrette mémoire (le supercondensateur fournissant l’alimentation électrique pour effectuer l’opération). Au redémarrage de la machine, le serveur redémarre exactement dans l’état où il se trouvait avant la panne, les données en mémoire ayant été restaurées à l’identique. Il est à noter que pour supporter la mémoire NVDIMM de Micron, HPE a dû apporter quelques modifications au BIOS de ses serveurs Proliant G9. La firme a aussi travaillé avec Red Hat, Suse et Microsoft pour s’assurer que leurs OS fonctionnent correctement avec la technologie.

Accélérer les applications de bases de données et les applications Big Data

Les barrettes NVDIMM sont apparues à l’origine dans des systèmes embarqués et sont aussi utilisées dans des systèmes où il n’est pas possible de perdre des données comme les baies de stockage. Les baies Compellent de Dell, s’appuient par exemple sur des NVDIMM pour le cache en écriture et les logs. Elles sont aussi historiquement utilisées dans des marchés de niche, comme celui des distributeurs bancaires ou des machines à sous électroniques.

Les NVDIMM ont aussi un intérêt pour des applications de bases de données ou d’analytique puisqu’elles permettent de stocker des logs de transaction sur une couche de stockage qui offre des performances significativement supérieures à celles des SSD. HPE indique ainsi que ses modules ont des performances en IOPS 34 fois supérieures à celles des SSD SAS tout en offrant une bande passante 16 fois supérieure et une latence 81 fois inférieure.

Cette performance a toutefois un prix, puisque les modules de mémoire persistante d’HPE ont un coût sensiblement plus élevé que celui des modules DIMM traditionnels (du fait de la Flash mais aussi du coût des supercondensateurs). Selon le constructeur, le prix public d’une barrette de 8 Go est de 899 $ (HP ne précise pas si ce prix inclut ou non le module de supercondensateurs).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close