svedoliver - Fotolia

Samsung investit dans NetList et ses modules de mémoire Flash

Samsung a investit 23 M$ dans Netlist afin d'accélérer le développement de modules de mémoire NVDIMM combinant ses mémoires DRAM et ses modules de mémoire Flash NAND.

Surfant sur la vague des bases de données en mémoire et de l’analytique, Samsung le leader mondial de la mémoire DRAM et de la Flash a annoncé la semaine dernière une alliance avec Netlist l’un des pionniers des modules mémoire NVDIMM. Netlist va recevoir 23 millions de dollars d’investissements de Samsung afin de travailler au développement d’une barrette de mémoire NVDIMM-P combinant les technologies de Netlist avec la mémoire vive et les modules de mémoire Flash de Samsung.

L’accord signé entre les deux sociétés porte sur une collaboration de cinq ans et vise aussi à développer une interface standard pour les modules de mémoire non volatile utilisant le bus mémoire. Ce bus étant raccordé directement au processeur, il est à ce jour le plus performant et celui qui offre la latence la plus faible pour permettre à un serveur d'accéder à de la Flash locale.

Jusqu'alors la notoriété de Netlist était largement liée au procès intenté (et perdu) contre Diablo Technologies, l’un de ses principaux concurrents (et ancien partenaire). D'ailleurs, l'alliance entre Netlist et Samsung rappelle celle nouée il y a bientôt deux ans entre Diablo technologies et SanDisk et qui a abouti à la validation des modules NVDIMM-F du duo par IBM, Lenovo et SuperMicro.

Développer des modules de mémoire NVDIMM-P combinant Flash et DRAM

L’objectif de Netlist et Samsung est de proposer aux constructeurs une technologie hybride de modules NVDIMM-P permettant d’accéder à de grandes quantités de mémoire Flash à des performances proches de celles de la mémoire vive. L’idée est aussi de répondre de façon économique aux besoins des applications in-memory. Ces dernières nécessitent de grandes quantités de mémoire, un luxe que tous les utilisateurs ne peuvent se permettre au vu du prix de la mémoire vive et des systèmes capables de l’accueillir en masse, alors que la mémoire Flash est bien moins coûteuse…

L’alliance entre Netlist et Samsung vise donc à mettre au point et à commercialiser des modules NVDIMM accessibles aussi bien en mode mémoire qu’en mode bloc. Selon Netlist, il serait ainsi possible de créer une couche de mémoire intermédiaire offrant une latence de l’ordre de 100 nanosecondes (contre 10 ns pour la mémoire vive, mais une dizaine de microsecondes pour la Flash en mode bloc). De quoi répondre aux besoins des applications les plus gourmandes dans des conditions de performances encore bien meilleures que celles offertes par la Flash sur bus PCIe…

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close