Sergey Nivens - Fotolia

Citrix Secure Browser : une nouvelle façon de déployer des applications Web

L’outil Secure Browser de Citrix permet de simplifier considérablement l’utilisation des applications Web patrimoniales.

Le nouveau service Secure Browser de Citrix a de quoi séduire : il permet d’accéder à toutes les applications métiers depuis un navigateur Web HTML5. Dans un guide de déploiement, l’éditeur explique la problématique à laquelle il essaie ici d’apporter une réponse : « de nombreuses applications ont été portées sur le Web, et les utilisateurs se retrouvent à devoir utiliser de multiples navigateurs et versions de navigateurs afin d’assurer la compatibilité avec leurs applications Web ». En outre, « si l’application est hébergée en interne, les organisations exigent souvent d’installer et de configurer des solutions VPN » afin de sécuriser les accès. Reposant sur la même architecture que XenApp 7, Secure Browser évite tout cela : c’est Secure Browser qui se charge d’accéder aux applications Web avant d’être servi aux utilisateurs finaux avec HDX et un rendu HTML5.

Un Internet Explorer virtualisé

Citrix Secure Browser remplace la fonctionnalité Browser Apps de sa plateforme d’administration en mode Cloud, Citrix Workspace Cloud (CWC), mais avec une différence clé. Avec CWC, l’entreprise cliente souscrit un abonnement pour les composants d’administration d’un environnement Citrix. Mais l’infrastructure qui héberge les postes de travail et les applications reste de sa responsabilité. Une DSI peut demander à Citrix d’assurer cet hébergement dans le Cloud sous la forme d’un service complémentaire. Mais cela n’est pas couvert par les 15 $ à 28 $ demandés par utilisateur et par mois pour CWC.

A la place Citrix propose désormais Secure Browser comme un service indépendant en deux versions. Facturé 20 $ par utilisateur et par mois, Workspace Cloud Secure Browser permet de publier autant d’applications hébergées que voulu ; Citrix se charge de l’infrastructure. La DSI dispose aussi d’un accès direct au cœur de CWC. Citrix propose également une licence perpétuelle de XenApp Secure Browser à 150 $ par utilisateur ou par appareil. Avec le service Workspace Cloud Secure Browser, Citrix héberge l’application – qui n’est autre ici qu’un navigateur Internet Explorer accédant aux applications Web.

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Cette solution constitue à coup sûr un moyen apparemment simple et économique d’apporter des applications Web de manière sécurisée à n’importe quel terminal doté d’un navigateur Web moderne. Les cas d’usage sont dès lors plus nombreux qu’il n’y paraît.

Le premier est celui de machines en libre service : il apparaît là plus sûr d’accéder à des applications Web d’entreprise via le Secure Browser que directement à partir d’une machine non administrée. Et cela vaut aussi pour les applications Web qui ne sont pas exposées au public : pour s’y connecter, un accès VPN n’est plus nécessaire.

Surtout, les DSI peuvent, avec Secure Browser, continuer de fournir à leurs utilisateurs des applications Web patrimoniales, sans les moderniser, mais en simplifiant la configuration, l’administration, et la sécurisation de leurs postes de travail.

Un coût avantageux ?

Les prix par utilisateur de Secure Browser et ceux de XenApp par utilisateur simultané ne sont pas véritablement comparables. Mais le coût annuel de 240 $ par utilisateur de Secure Browser reste 135 $ inférieur au prix par utilisateur simultané de XenApp Advanced. Mais après l’acquisition initiale de XenApp, seule la maintenance doit être payée régulièrement et des utilisateurs multiples peuvent partager le même lot de licences. Bizarrement, Secure Browser revient donc plus cher, à long terme, que XenApp. Mais il convient de ne pas oublier que Citrix se charge de l’infrastructure.

C’est peut-être alors avec Microsoft Azure RemoteApp qu’il convient de comparer Citrix Secure Browser. Ce service coûte entre 17 $ et 23 $ par utilisateur par mois, ce qui est en ligne avec les tarifs proposés par Citrix. Mais si le service de Microsoft permet d’exécuter n’importe quelle application, il nécessite le recours à un client logiciel spécifique qui ne fonctionne que sur certains appareils, là où Secure Browser se contente de n’importe quel client HTML5.

Avec nos confrères de SearchVirtualDesktop.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close