boscorelli - Fotolia

Stockage Cloud : Microsoft Azure commence à se positionner sur les services d’archivage

Le nouveau service « Cool Blob Storage » entend concurrencer les offres de stockage à très bas coûts (du moins sur le papier) d’AWS et de Google.

Microsoft vient de combler un manque dans sa gamme d’offre de stockage en proposant « Cool Blob Storage », un service pour les données qui sont rarement (voire quasiment) jamais interrogées. Sur le marcher, elle se positionne face à Glacier (AWS) et Nearline Storage (Google Cloud). C’est en tout cas de cette manière que le voit le cabinet d’analystes Gartner.

Reste que comme son nom l’indique, il ne s’agit pas vraiment de stockage « froid » (cold) – comme Glacier - mais bien de stockage « tiède » (cool). Les données restent en effet accessibles assez rapidement contrairement à un service d’archivage dont le but est de garder des données sur le très long terme, pas de les extraire même épisodiquement.

Angelina Troy, de Gartner, rapproche donc plus « Cool Blob Storage » de Amazon S3 Infrequent Access. « Mais comme Microsoft ne propose pas de service d’archivage pur et dur dans son Cloud public, les clients vont certainement se diriger vers cette offre pour ce type particulier d’usage ».

Concrètement, Microsoft recommande « Cool Blob Storage » pour les données qui sont utilisées moins d’une fois par mois. Ce qui est parfaitement adapté pour la plupart des backups ou des données à conserver pour des raisons de réglementation.

Le service est disponible en deux versions. Les deux classes de stockage ont la même latence et le même débit, mais la version la plus chère propose des SLA supérieurs pour la disponibilité (99.9% contre 99%) et pour la consultation en lecture (99.99% contre 99.9%).

Les prix commencent entre 0.01 $ et 0.016$ par gigabyte, en fonction des régions. La récupération est facturée à 0.01 $ par gigabyte, alors que les accès aux données dans le Cloud sont tarifés à 0.10 $ pour 10.000 opérations.

De nouvelles offres entièrement dédiées à l’archivage « long terme » sont également prévus sur la feuille de route de Microsoft.

A titre de comparaison, les tarifs de Google Cloud Platform sont de 0.01 $ par mois par gigabyte stocké et de 0.01 $ pour la restauration. AWS facture lui 0.007 $ par giga avec des options de récupérations gratuites en fonction de la période sur laquelle s’étend la récupération. La réalité est néanmoins un peu moins rose, comme le montrent plusieurs exemples d’utilisation de Glacier dont la facturation réelle reste particulièrement opaque et imprévisible.

Pour approfondir sur Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close