EZSource : un tableau de bord pour la modernisation des mainframes désormais chez IBM

EzSource développe une technologie de tableau de bord pour mieux comprendre les applications mainframes et mieux gérer leur modernisation.

Pour les utilisateurs de mainframes qui ne souhaitent pas basculer sur Linux et le monde des x86, IBM a décidé d’acquérir la société israélienne EZSource, pour un montant non communiqué. Et pour cause : cette société propose une série d’outils dont la vocation est de simplement cartographier, et ainsi d’aider à mieux comprendre, le code de leur application legacy ainsi que leurs interdépendances. Cela permet au final d’identifier les éléments et le code à modifier, exposer les composants sous la forme d’APIs. Bref, il s’agit ici d’un tableau de bord pour moderniser les grands systèmes, peu flexibles – mais qui motorisent encore nombre de processus critiques, notamment ceux du secteur bancaire -  et de leur permettre de s’adapter à l’IT moderne en les dotant d’extensions vers le Cloud ou encore la mobilité.

Selon IBM, « les outils d’EZsource alertent les développeurs sur le nombre de lignes de code qui ont accès à certains composants, comme la table d’une base de données, pour qu’ils puissent les vérifier facilement et savoir s’il faut les mettre à jour ». Une série d’opérations qui nécessiteraient sans outillage de passer en revue, à la main, des milliers sinon des millions de lignes de code, rappelle encore Big Blue dans un communiqué.

Avec cette approche, l’un des points forts est également que l’entreprise peut aussi capitaliser sur ses ressources et compétences mainframe en place, devenues une denrée de plus en plus rare sur le marché.

Il faut aussi noter qu’IBM mène une stratégie depuis plusieurs années visant à inscrire ses grands systèmes, dans les processus de transformation numérique des entreprises. Sans perdre le mainframe de vue, Big Blue a par exemple lancé une nouvelle gamme de mainframes dont la particularité est de ne fonctionner que sur Linux. Si le hardware reste celui des System z13, les LinuxOne affichent un tarif moins élevé, mais portent les promesses d’évolutions clés (comme celles de pouvoir utiliser les dernières technologies,  Docker par exemple). Dans cette même logique, IBM avait aussi annoncé contribuer du code mainframe à l’Open Source à travers l’initiative « Open Mainframe ». Une autre façon de créer un écosystème autour de ses systèmes.

D’autres travaillent aussi à moderniser les grands systèmes. Syncsort veut ainsi les rapprocher d’Hadoop et du monde du Big Data. Citons également Micro Focus. Plus récemment, la jeune entreprise suisse Lzlabs a quant à elle présenté un concept de conteneurs qui permet de migrer une application mainframe vers un système x86 ou vers le Cloud par exemple, sans avoir à le recompiler. Un autre approche donc.

Les outils d’EZSource rejoindront logiquement les solutions qu’IBM propose à son catalogue pour la modernisation des grands systèmes. A commencer par z/OS Connect, qui expose sous la forme d’APIs REST des composants z/OS – pour les intégrer dans des applications mobiles par exemple.

 

Pour approfondir sur Mainframes

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close