Oleksiy Mark - Fotolia

Microsoft taille encore dans les mobiles

Confronté à des ventes en fort recul, le groupe confirme revoir à la baisse ses ambitions dans les smartphones.

Les ventes de smartphones Microsoft ne se portent pas bien. Ce n’est pas une surprise : il y a un an, le groupe de Redmond sortait du top 3 mondial des constructeurs de smartphones. Mais en l’espace de douze mois, la situation ne s’est guère améliorée.

Dans un rapport au gendarme américain des marchés boursiers, Microsoft explique que son chiffre d’affaires sur ce marché a reculé de 4,2 Md$ - soit une baisse de 56 % - pour un total de 13,8 millions de smartphones Lumia écoulés au cours de son exercice fiscal 2016, contre 36,8 millions au cours de l’exercice précédent. De quoi faire chuter de 32 % l’activité terminaux de Microsoft, malgré une progression de 13 % des ventes de tablettes et appareils hybrides – Surface Pro et Surface Book.

Dans son rapport, le groupe rappelle avoir annoncé, en juillet 2015, son intention de restructurer ses activités téléphones « pour mieux se concentrer et aligner ses ressources », mais également, en mai dernier, celle de vendre ses activités relatives aux téléphones d’entrée de gamme. De quoi virtuellement tourner la page sur l’acquisition des activités correspondantes de Nokia en 2014.

Conséquence directe de ces décisions, Microsoft indique prévoir de supprimer 2850 emplois, environ, dans le monde entier, « principalement dans nos activités matérielles de smartphones et dans les ventes », en plus de 1850 suppressions de postes déjà annoncées en mai dernier. Et de prévoir que les ventes de smartphones continuent de reculer sur l’exercice fiscal en cours alors qu’une « partie de stratégie implique de concentrer nos terminaux téléphones sur un éventail plus étroit de catégories de clients et de nous différentier au travers d’une combinaison de matériels et de logiciels que nous sommes exclusivement positionnés pour offrir ».  

Pour approfondir sur OS mobile

- ANNONCES GOOGLE

Close