Alex_Mac - Fotolia

Rubrik met à jour sa technologie de sauvegarde et lève 61 M$

Rubrik a dévoilé hier une nouvelle mouture de sa technologie de protection de données et a annoncé avoir levé 61 M$ additionnels pour financer sa croissance.

La dernière version de la technologie de Rubrik, une start-up spécialisée dans la protection de données ouvre la possibilité pour les utilisateurs de la firme de sauvegarder leurs données vers les clouds d’Amazon AWS et de Microsoft. 

Rubrik, que nous avions rencontré dans la Silicon Valley lors d’un tour de Start-ups, a fait ses débuts au printemps 2015 en dévoilant deux appliances de sauvegarde ou « brik ». La technologie de la firme – distribuée en France par scasicomp - s’appuie sur des appliances intégrées en mode scale-out qui intègrent nativement des fonctions de sauvegarde, de déduplication et de compression.

Rubrik se positionne comme une alternative à des solutions de sauvegarde en mode scale-up comme Data-Domain et met aussi en avant le fait que sa technologie n’a pas besoin de logiciel de sauvegarde tiers. Les appliances de Rubrik sont ainsi conçues nativement pour sauvegarder les environnements VMware et pour prendre des sauvegardes consistantes des applications Microsoft supportant l’API VSS (Volume Shadow Services). 

Support de SQL Server et de Linux et arrivée d'une appliance logicielle

La nouvelle version de l’OS de Rubrik, nom de code « Firefly » ajoute le support de workloads tournant sur des serveurs physiques et notamment le support de SQL Server et des environnement Linux. Cette mouture de l’OS fonctionne sur les appliances de la marque mais aussi sur des machines virtuelles on-premises ou dans le cloud. L’idée de Rubrik Edge – la version purement logicielle de Rubrik - est notamment de permettre aux entreprises ayant acquis ses appliances pour leur site principal de pouvoir déployer la technologie sous forme de VM dans leurs petites agences ou dans de petits sites distants. Comme l'explique Bipul Sinha, le CEO de Rubrik, « déployer une appliance physique complète pour 5 à 15 VM n'a pas de sens économiquement pour les clients ».

Parmi les autres nouveautés introduites par « Firefly » figurent l’archivage, le copy data management et l’externalisation des données vers le cloud - ce qui comprend la sauvegarde, la reprise après sinistre, l’orchestration, la gestion de la conformité, la gouvernance et plus encore d’applications dans le cloud ».

Firefly délivre un index global des données stockées sur une infrastructure Rubrik et permet de générer des clones à la volée pour accéder à une copie des données en cas de problème sur les données primaires. Si l’infrastructure Rubrik est inaccessible, par exemple dans le cas d’un sinistre de grande ampleur, les clients peuvent restaurer leurs données depuis une copie stockée dans le  cloud (Amazon AWS ou Microsoft Azure).

Le lancement de cette nouvelle mouture de l’OS Rubrik s’accompagne d’une levée de fonds additionnelle de 61 M$ menée par Khosla Ventures et par les investisseurs précédents dont Lightspeed Venture Partners et Greylock.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close