IBM

Migration mainframe : Syncsort se paie le Britannique Cogito

Cogito développe des outils d’accès aux données mainframe et de gestion des performances pour DB 2 sur System Z et pour CA IDMS.

Syncsort ajoute une nouvelle brique à son portefeuille d’outils de modernisation des mainframes. La société, acteur historique du monde des gros systèmes, recentré sur leur migration vers des environnements Big Data, a annoncé le rachat du Britannique Cogito, pour un montant non communiqué.

Cogito est loin d’être une jeune start-up, puisque la société opère depuis 27 ans. Surtout,  cette société se positionne sur un marché de niche qui porte sur la manipulation des systèmes z d’IBM ainsi que dans l’optimisation des performances des bases IBM DB2 et l’historique CA IDMS – toutes deux sur z/OS. Par exemple, la particularité de EZ-DB2 for IBM DB2 et de EZ-DB for CA IDMS  est de permettre d’améliorer les temps de réponse et de mieux utiliser les ressources, CPU et mémoire notamment, des bases sur les grands systèmes. Le premier s’intéresse  également aux performances des requêtes SQL.

A travers cette acquisition, Syncsort compte bien peaufiner son offre d’outils dont une des vocations est d’accompagner les entreprises vers le délestage des données et applications des gros systèmes vers les environnements Big Data, motorisés par des clusters Hadoop ou encore Spark – sur des serveurs Linux dits de commodité. Un dispositif moins couteux à entretenir que des mainframes.

Une pile que Syncsort a d’abord initié en développant des outils d’ETL, comme DM Express (un accélérateur d’ETL), ou encore DMX-h pour décharger les données mainframe vers des systèmes Hadoop. Avant que le fonds Clearlake Capital Group ne rachète la société, Synsort avait aussi étendu son offre de migration des mainframes avec l’acquisition de Circle Computer Group, cette fois-ci dans le migration d’applications.

Rappelons que dans le cadre de cette modernisation des gros systèmes, la société avait développé une offre de gestion opérationnelle des mainframes et de leurs données, avec Splunk (via l’offre IronSteam, qui permet d’injecter les données opérationnelles – les logs de z/OS dans Splunk Entreprise).

Dans un billet de blog, Syncsort explique les logs générés par les outils de Cogito pourraient très bien être injectés dans IronSteam, expliquant d’éventuelles synergies entre les deux portefeuilles.

Autre synergie possible : le rapprochement des outils de Cogito de SILQ, l’outil d’analyse et de visualisation des requêtes d’entrepôts de données qui permet d’optimiser la migration des données  vers des systèmes Hadoop.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close