darren whittingham - Fotolia

Syncsort racheté par un fonds d’investissement

Dans l’ombre de la fusion Dell / EMC, le fonds Clearlake Capital a racheté Syncsort, spécialiste de l’intégration et de déchargement des données mainframe vers Hadoop.

L’information était restée très silencieuse, noyée dans la fusion Dell/ EMC. Mais le mois dernier, Syncsort, l’un des piliers historiques du monde des mainframes, et acteur de l’intégration de données Big Data, décidait lui-aussi d’emprunter les voies du rachat par un fond d’investissement privé. Comme  BMC, Compuware, Tibco ou encore Informatica (pour n’en citer que certains, il s’agit d’une tendance de fond). Syncsort trouve quant à lui refuge auprès de Clearlake Capital Group pour un montant non communiqué.

Syncsort est un dinosaure du monde de l’IT. Bâti il y a 45 ans autour des outils pour mainframe, la société avait entamé une mue progressive vers le monde du Big Data en proposant de migrer données et applications des mainframes vers des systèmes plus modernes – et donc moins coûteux à maintenir. La société avait construit sa stratégie par voie d’acquisitions, comme par exemple celle du Britannique  Circle Computer Group, spécialisé dans la migration d’applications. Le groupe disposait également d’outils de migration ou d’offload, partielle ou totale, de données  mainframes vers des environnements Hadoop. Dressant ainsi une passerelle entre le framework de la fondation Apache et le monde très fermé du mainframe, encore très utilisé dans les très grandes entreprises (comme les banques).

Le groupe s’était ainsi positionné sur le segment de l’intégration et du déchargement des données vers des systèmes plus modernes  grâce à des outils comme DM Express et DMX-h. Ces outils avaient pour vocation d’optimiser les performances des phases ETL classiques.

Des accords avec le monde Hadoop

Syncsort avait aussi mené une stratégie de partenariats acerbe avec les acteurs du monde Hadoop, comme Hortonworks, Cloudera ou encore Greenplum. Très récemment la société s’était entendu avec Splunk et  avait aussi étendu son alliance avec Cloudera en ajoutant à ce tandem Dell autour d’une architecture de référence d’ETL. Celle-ci vise à faciliter le déchargement et la migration d’entrepôts de données vers Hadoop. Syncsort avait logiquement intégré les projets montants Spark et Kafka dans son équation.

Une approche qui aura conquis le fonds Clearlake Capital Group.  « Les entreprises faisant face à des volumes de données croissants, elles ont besoin d’un framework éprouvé et indépendant pour intégrer et transformer les données, telle qu’une solution d’entreprise qui se différencie en matière de rapidité et de coûts et qui les protègent contre les risques de sécurité inhérents à l’analyse de données », résume Prashant Mehrotra du fonds d’investissement, cité dans un communiqué. Si pour l’heure, on ne connait pas véritablement l’avenir du portefeuille technologique de Syncsort, on sait toutefois que les deux entités travailleront à faire progresser Syncsort, à la fois de façon organique ou par le biais d’acquisitions, confirme ce même communiqué de presse.

Ce rachat de Syncsort illustre également une concentration des acteurs du monde du mainframe, poussés à composer avec la modernisation des systèmes des entreprises (Hadoop, Linux, etc…). On se rappelle ainsi du rachat de Compuware par le fonds Thoma Bravo en septembre 2014, ou encore d’Attachmate désormais dans le giron de Micro Focus.

Pour approfondir sur Mainframes

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close