OpenText reprend les solutions de gestion documentaire d’EMC / Dell

Ayant peu d’avenir dans le giron de Dell Technologies, le nouveau groupe cède les activités d’EMC liées à la gestion documentaire et de l’information au Canadien OpenText.

Cela était prévu : les solutions de gestion de contenu et d’informations pour les entreprises d’EMC n’avaient pas leur place dans la nouvelle entité Dell Technologies (issue de la fusion entre Dell et EMC). Quelques jours après l’officialisation de cette mégafusion, Dell EMC a annoncé la revente des activités Enterprise Content Division (ECD) au Canadien OpenText pour quelque 1,6 milliard de dollars. Sont ainsi concernées les marques InfoArchive (archivage), LEAP (outil SaaS de gestion documentaire et collaboratif) et enfin Documentum, un pilier historique de la  gestion de contenu pour entreprise d’EMC – racheté par le groupe en 2003 pour 1,7 milliard de dollars.

Dell Technologies entend en effet se centrer sur les technologies d’infrastructures, liées aux datacenters, aux infrastructures convergées, au stockage, au Cloud et au Big Data.

Avec des produits, comme Documentum, OpenText confirme renforcer son catalogue en place, bâti depuis plusieurs années à grand coup d’acquisitions. Si certains rachats ont fait évoluer la plateforme du Canadien vers de nouveaux horizons, ouvrant la plateforme à l’analytique (avec Actuate), à la gestion des processus métier et au case management (avec Cordys) ou encore aux transactions B2B (avec GXS), ce rachat d’ECD permet à la société de consolider son offre en place,  de gonfler son portefeuille de clients (même vieillissante, la base installée de Documentum est encore conséquente) et aussi d’aller attaquer des marchés verticaux et d’autres localisations dans le monde.

Surtout, Mark J. Barrenechea, le CEO et CTO d’OpenText, nous avait prévenu lors de sa récente venue à Paris : la société allait procéder à d’autres rachats. Cette acquisition des outils de Dell EMC suit de près les rachats des solutions de Customer Communications Management à HP Inc pour 325 millions de dollars. Auparavant, le Canadien avait mis la main sur Recommind, un spécialiste de l’eDiscovery et de l’analyse de l’information en mode Saas.

OpenText contre IBM

Avec les solutions d’EMC, OpenText réalise aussi une bonne opération dans sa conquête de parts de marché. Le Canadien, déjà au coude à coude avec IBM (avec FileNet), si l’on en croit le Magic Quadrant de Gartner, reprend ainsi une activité cadre du secteur – qui se trouvait aussi au coude à coude avec OpenText.

Notons aussi qu’avec LEAP, qui est en fait une série d’outils Saas centrés sur les usages de gestion de la chaîne documentaire, OpenText peut contrer la stratégie d’IBM en matière de collaboration en entreprise. Une stratégie dont un des pans consiste à s’allier avec des partenaires comme Box. Big Blue et ce spécialiste du partage et de la synchronisation de fichier ont présenté lors de BoxWorks 2016 Box Relay. Cet outil, qui intégre des technologies des deux partenaires, permet de mettre de place des workflows type dédiés à des tâches spécifiques en entreprise. Une forme de Case Management / BPM mais plus accessible aux départements métier en somme. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close