cecs - Fotolia

IDC souligne de dynamisme des ventes d'appliances de sauvegarde

Selon le cabinet d'analystes, les ventes d'appliances de sauvegarde de données ont progressé de 11,5% au second trimestre. EMC, Veritas et IBM s'accaparent plus de 80% du marché.

Selon les chiffres d’IDC, le marché des appliances de sauvegarde et de protection de données (PBBA pour purpose-built backup appliances) a connu une solide progression de 11,5 % au cours du second trimestre 2016 pour s’établir à 871 M$.

L’essentiel de cette croissance est venu des systèmes destinés à la sauvegarde d’environnements ouverts, dont les ventes ont progressé de 12 % à 788 M$. Les ventes appliances de sauvegarde pour environnements Mainframe (grands systèmes IBM) ont quant à elles renoué avec la croissance, avec une petite progression de 6,2 %.

Au total, les capacités livrées ont bondi de 35,3 % sur un an, un chiffre très supérieur à celui de la progression des capacités de stockage primaire livrées, qui n’a été que de 13 % durant la même période.

EMC dominateur, devant Veritas et IBM

Sur le marché des appliances de sauvegarde, EMC continue à tenir le haut du pavé avec ses systèmes Data Domain et Avamar. Le géant d’Hopkinton, désormais fusionné avec Dell au sein de Dell Technologies, a vu ses ventes atteindre 538 M$ (62 % du marché mondial). Il devance Veritas (ex-Symantec) et ses 116 M$ de revenus (environ 13 % du marché) et IBM qui avec ses appliances ProtecTier a réalisé un revenu de 49 M$ (environ 6 % des ventes). HPE, avec 32 M$ de CA (env. 4 % des ventes), et Dell, avec 25 M$ de revenus (3 %), complètent le top 5 du cabinet d’analystes.

Les technologies scale-out et objet en embuscade

Le marché des appliances de sauvegarde pourrait connaître de substantielles transformations dans les années à venir, avec l’émergence d’une nouvelle classe d’appliances de stockage en mode scale-out optimisée pour les besoins du stockage secondaire. Sur ce marché, des acteurs émergents comme Cohesity ou Rubrik ont récemment fait parler d’eux et commencent à s’implanter en France (c’est notamment le cas de Rubrik qui dispose désormais d’un bureau à Paris).

Mais des acteurs existants comme Quantum disposent également de la technologie pour offrir une alternative crédible. Les appliances DXi du constructeur (env. 21,5 M$ de CA au second trimestre) s’appuient ainsi sur la couche de stockage distribuée StorNext, même si cette dernière n’est pas encore pleinement utilisée par Quantum. D’autres nouveaux entrants comme Exagrid proposent aussi des appliances de sauvegarde en mode scale-out. On peut enfin imaginer qu’à terme, certains spécialistes du stockage objet prêtent une attention plus pointue au marché de la sauvegarde et de l’archivage de données. 

Pour approfondir sur Backup et protection de données

- ANNONCES GOOGLE

Close