carloscastilla - Fotolia

Les DaaS d’Amazon accessibles par navigateur Web

Les utilisateurs peuvent désormais accéder à leurs postes de travail en mode Cloud via un simple navigateur Web.

Les utilisateurs en entreprise peuvent désormais accéder à leurs applications et postes de travail virtuels via un navigateur Web. Mais certaines fonctionnalités restent en retrait par rapport à d’autres offres DaaS.

Avec Amazon Workspaces Web Access, n’importe quel navigateur Web d’ordinateur personnel devient un client pour les applications et postes de travail virtualisés, offrant de nouvelles options aux utilisateurs pour accéder à leurs ressources d’entreprise.

Cette nouvelle fonctionnalité permet à Amazon de quelque peu rattraper son retard sur les offres DaaS de VMware et de Citrix, mais pas intégralement. Workspace Web Access n’est supporté qu’avec les navigateurs Chrome et Firefox sous Windows, macOS et Linux. Les deux spécialistes de la virtualisation supportent quant à eux cette fonctionnalité sur Chrome, Firefox, Safari, Edge et Internet Explorer, sur des ordinateurs personnels, mais également sur les terminaux iOS et Android.

Les inconvénients du navigateur Web

Pour accéder leurs applications et postes virtuels, les utilisateurs d’Amazon Workspaces n’ont qu’à se connecter à un portail Web et à s’authentifier. Pas besoin d’installer quoi que ce soit et aucune donnée n’est stockée en local.

Mais les performances peuvent être pénalisées : les postes virtualisés ne peuvent pas s’appuyer, pour l’exécution de certaines fonctions, sur la puissance du terminal utilisé.

Robert Young, analyste chez IDC, souligne en effet que « le VDI traditionnel met à profit la puissance de calcul du poste client, ce qui est impossible avec un navigateur Web. Les performances sont généralement affectées ». Et c’est sans compter avec l’impact éventuel de la consommation de bande passante.

Le DaaS se fait plus flexible

Reste que l’accès à des ressources Amazon Workspaces via un navigateur Web permet aux utilisateurs d’utiliser n’importe quel poste de travail, et pas simplement une machine administrée. De quoi travailler depuis un ordinateur familial, par exemple : « c’est très pratique pour les appareils non administrés », souligne Young, relevant qu’il « n’y a pas de plug-in à télécharger ni à installer sur le poste ».

Les utilisateurs finaux sont de plus en plus habitués à accéder à leurs applications et leurs outils de collaboration via des navigateurs Web et « la plupart veulent utiliser leur propre équipement », relève Young : « être capable d’aller sur le Web pour accéder à ses applications est de plus en plus la norme. Nous y sommes désormais habitués ».

Travailleurs à distance, employés à temps partiel ou temporaires, comme les consultants, constituent une cible de choix pour les offres DaaS, relève Zeus Keravala, fondateur et analyste principal de ZK Research : « ce n’est pas pour tout le monde, mais pour ces personnes, cela offre une vraie valeur ».

Adapté de l’anglais.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close