Victoria - Fotolia

Sécurité, productivité : les bénéfices clés de la virtualisation de poste de travail

Selon une enquête réalisée par Enterprise Strategy Group, sécurité, productivité et efficacité sont les principaux avantages poussant à l’adoption du VDI, comme du DaaS.

Selon une étude récente, le désir d’une plus grande sécurité et la nécessité de renforcer la productivité des employés poussent à l’adoption du VDI et du DaaS. L’étude, intitulée « Are Desktops Doomed ? » et menée par Mark Bowker – analyste principal de l’Enterprise Strategy Group (ESG) – s’appuie sur le sondage de 354 professionnels de l’informatique nord-américains, responsables ou impliqués dans l’achat d’applications de productivité. L’objectif étant de déterminer les tendances du marché de la virtualisation.

Suite de l'article ci-dessous

Cette étude a eu lieu avant la mise en place de mesures de confinement visant à lutter contre la pandémie de Covid-19, et le recours massif au télétravail assorti.

Selon Mark Bowker, bien que le poste de travail traditionnel ne soit pas condamné, les entreprises voient les avantages de la virtualisation du poste de travail à la fois dans le VDI et dans son pendant cloud, le DaaS. Et elles recherchent de plus en plus ces technologies : « nos répondants considèrent le VDI et le DaaS comme un modèle de déploiement plus sûr que le poste de travail. Il y a [également] des économies significatives, en termes de coûts et de temps, qui sont sensiblement mises en avant ».

VDI et DaaS

« [Les solutions de VDI et DaaS] sont considérées comme offrant les mêmes avantages ou des avantages similaires, et surtout comme répondant aux mêmes cas d’usage. »
Mark BowkerESG

L’une des conclusions surprenantes de l’étude est que les clients ne semblent pas voir beaucoup de différence entre le VDI, déployé en local, et le DaaS, en mode cloud : « ces deux technologies sont finalement considérées comme une seule et même technologie. Elles sont considérées comme offrant les mêmes avantages ou des avantages similaires, et surtout comme répondant aux mêmes cas d’usage ».

Selon les résultats de l’étude, les sondés attribuent à peu près les mêmes avantages et les mêmes inconvénients aux deux technologies. Ils mettent ainsi tout d’abord en avant une amélioration de la sécurité… même si le risque de brèche de sécurité figure dans le top 3 des préoccupations.

Pour Mark Bowker, ce résultat quelque peu paradoxal tient au fait que la virtualisation des postes de travail offre une meilleure sécurité globale, tandis que le risque de brèche de sécurité relève plutôt des utilisateurs. Et d’illustrer son propos : « avec un environnement hébergé pour ces postes de travail, si quelque chose tourne mal, combien de personnes sont-elles affectées ? Si la cible est un poste individuel, peut-être seul son utilisateur est-il touché. Mais si c’est le modèle de fourniture lui-même qui est attaqué, l’impact peut être bien plus étendu ».

De nombreux sondés déplorent toutefois des coûts plus élevés que prévu. Pour Mark Bowker, l’explication peut tenir à la découverte du besoin d’investir dans des compléments d’infrastructure, pour pleinement retirer les profits de la virtualisation des postes de travail : « il peut s’agir de ressources serveur, de stockage ou de réseau dans le centre de calcul, pour une solution VDI ». Et pour le DaaS, « les coûts d’infrastructure peuvent prendre la forme de ressources de calcul ou de stockage en mode service ».

La perspective de l’IT

Chris McMasters, DSI de la ville de Corona, en Californie, a déclaré en juin que sa ville avait soigneusement examiné les avantages et les inconvénients de la virtualisation avant de déployer la plate-forme Citrix Workspace comme service de cloud computing : « la continuité a été la motivation principale », même si d’autres facteurs ont pesé dans la décision.

Pour Chris McMasters, le passage à la virtualisation a modifié la manière dont son département fournit ses services, ce qui a permis de réduire les pertes de productivité pour les employés de la ville. Par le passé, si les travailleurs avaient un problème avec leurs disques durs, ils devaient ouvrir un ticket de service, attendre que le service informatique envoie quelqu’un pour récupérer l’appareil, puis attendre une réparation : « ce temps… entre le moment où nous le prenons et celui où nous le ramenons provoque des perturbations. Même si nous fournissons un remplacement dans l’intervalle, il y a toujours une perturbation, car cet appareil n’est pas personnalisé ».

En multipliant le temps moyen de réparation par le nombre d’incidents dans son organisation, Chris McMasters a entraîné des pertes de productivité à plusieurs centaines de milliers de dollars. Avec Workspace, en revanche, les employés peuvent disposer d’un client léger ou zéro par lequel ils peuvent accéder à leur bureau et à tous leurs fichiers dans le cloud : « je vous donne un appareil à 90 dollars, vous le branchez et vous avez repris le travail en cinq minutes ».

Et selon lui, la ville a également réalisé des économies grâce au passage à la virtualisation. La plupart des traitements ayant été déplacés vers le cloud, la ville n’a plus besoin d’acheter des ordinateurs puissants en guise de postes de travail, mais peut utiliser des clients légers à la place. Comme ces machines consomment beaucoup moins d’énergie, la municipalité a vu sa facture d’électricité baisser.

L’avenir

Mark Bowker souligne que les résultats de l’enquête d’ESG reflètent la pensée prépandémique. Alors pour l’analyste, il est probable que les services de virtualisation et le modèle cloud suscitent encore plus d’intérêt maintenant. Car les premières enquêtes post-pandémie menées par ESG semblent faire apparaître un appétit accru pour le travail à distance que le VDI et le DaaS peuvent faciliter.

Cependant pour Mark Bowker, cela veut aussi dire que les entreprises vont devoir repenser leur approche de l’administration des postes de travail, en tenant compte tout particulièrement de la gestion de l’expérience utilisateur : « le défi consiste à penser au-delà de ses déploiements en place. Il faut gérer et maintenir les postes de travail dans un environnement très hétérogène qui n’est pas toujours sur un réseau d’entreprise ».

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

- ANNONCES GOOGLE

Close