Kaminario porte son financement à 218 M$ en levant 75 M$ additionnels

Le spécialiste israélo-américain du stockage flash vient de lever 75 M$ additionnels pour accélérer son développement et financer sa recherche. Cette levée de fonds porte à 218 M$ le montant des capitaux récoltés par la firme depuis sa création.

Le spécialiste israélo-américain du stockage Flash, Kaminario, a annoncé aujourd’hui avoir levé 75 millions de dollars lors de son sixième tour de financement, une opération qui porte à plus de 218 M$ les fonds levés à ce jour par la société.

Pionnier du stockage à très haute performance en mémoire RAM, Kaminario a pris le virage de la Flash en 2013 avec ses baies SAN en cluster K2. Après Pure Storage (430 M$) et Tegile (260 M$), il est aujourd’hui le constructeur de baies de stockage Flash qui a levé le plus d’argent auprès de fonds privés pour financer son développement.

Le dernier tour de financement a été mené par Waterwood et CIRTech et réalisé en conjonction avec plusieurs des investisseurs existants de la société dont Sequoia Capital, Pitango, Lazarus, Silicon Valley Bank et Globespan Capital Partners. Les fonds reccueillis devraient permettre à la firme d’accélérer son développement à l’international et à financer le développement de la prochaine génération de baies du constructeur.

Kaminario, dont le chiffre d’affaires 2016 a été bien inférieur à 100 M$, estime pouvoir progresser à un rythme très supérieur à celui du marché sur le segment des baies 100 % Flash. Selon IDC, ce marché devrait croître de 21,4 % jusqu’en 2020. Il représente déjà près du quart du marché mondial des baies de stockage en réseau.

Kaminario a un positionnement original sur ce marché. Ses baies sont des baies bicontrôleurs assez traditionnelles, mais leur OS leur permet d’évoluer aussi bien en mode scale-up (par ajout de tiroirs de disques additionnels) qu’en mode scale-out (par ajout de contrôleurs supplémentaires). Cette capacité originale permet à la firme de répondre aussi bien aux besoins des entreprises, PME et grands comptes, qu’à ceux des fournisseurs de services.

Une présence en France depuis 2016

La firme dispose depuis 2016 d’une filiale en France et a aussi signé ses premiers clients dans l’hexagone (dont le fournisseur de services cloud Gosis). le bureau français emploie actuellement 4 personnes et est dirigé par Patrick Trajkovic l'ancien directeur général d’Avaya en France. Trajkovic n'est pas un nouveau venu dans le stockage.  Il a présidé aux destinées de Violin Memory en France entre 2011 et 2015 et à celles de la division stockage d’HPE France entre 2010 et 2011.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close