Eclipse Digital - Fotolia

Kaminario décline ses baies SAN virtuelles en cloud public

L’intérêt de cette offre est de migrer facilement le stockage en mode bloc du datacenter vers le cloud et, ce, pour un prix inférieur aux habituels disques virtuels proposés par AWS et consort.

Kaminario, l’éditeur du système de stockage VisionOS qui transforme un serveur et tous ses tiroirs de disques Flash en un pool de baies SAN, décline son offre sur les clouds publics AWS, Azure et GCP. L’idée consiste à proposer du cloud hybride à ses clients actuels : « notre orchestrateur Flex et notre système de répartition automatique Clarity prennent en charge tous les segments qui constituent le pool de stockage, en ligne comme sur site. Il devient trivial de déporter des données en cloud et même de les déplacer d’un cloud à l’autre », explique Dani Golan, le PDG de Kaminario.

Suite de l'article ci-dessous

LeMagIT a pu s’entretenir avec lui lors d’une réunion en ligne organisée dans le cadre de l’IT Press Tour, un événement qui présente aux journalistes spécialisés les dernières innovations en matière de stockage.

Selon Kaminario, faire fonctionner les baies de stockage en mode cloud hybride permettrait d’aller facilement chercher en cloud de l’espace supplémentaire quand il en manque dans le datacenter. On s’en servirait aussi pour décliner plus facilement sur Internet des applications qui ont été développées dans le datacenter. Les applications qui utilisent du stockage en mode bloc sont soit des bases de données, soit des applications historiques sous la forme de machines virtuelles, et qui n’ont pas été modernisées pour fonctionner avec les technologies du cloud, dont le stockage objet.

Un stockage bloc en cloud moins cher

Surtout, Kaminario assure que les SAN virtuelles qu’il propose désormais en cloud reviennent, en moyenne, 30 % moins cher que les services de stockage en mode bloc proposés par les clouds publics eux-mêmes. Du moins, à partir de 100 To de capacité en ligne, précise le fournisseur.

« L’avantage de notre prix tient dans le Thin Provisionning de VisionOS, c’est-à-dire que vous ne payez avec nous que pour la capacité que vous utilisez vraiment et pas pour celle que vous avez réservée », précise Derek Sawnson, le directeur technique de Kaminario. Il rappelle que le Thin Provisionning revient à faire de la surallocation de stockage : les utilisateurs pensent avoir accès à une certaine capacité, mais celle-ci ne leur est accordée qu’au fur et à mesure, lorsqu’ils écrivent des données.

Accessoirement, Kaminario revendique ne pas enregistrer en cloud des snapshots complets, mais plutôt des versions lourdement compressées qui occupent, de fait, moins d’espace.

Dans sa présentation, l’éditeur met en avant la simulation suivante : avec des services de disques virtuels natifs en cloud, réserver 256 To de capacité coûterait 70 500 $/mois – et 9 500 $/mois supplémentaires en comptant les snapshots associés. En passant par des baies virtuelles de Kaminario, cette facture tomberait à 20 000 $/mois, tout compris.

Baie SAN en cloud : une offre encore en construction

Commercialement parlant, le cloud hybride chez Kaminario pourrait prendre la forme d’une nouvelle offre Cloud Data Platform avec fonctions de migration automatique des données vers le cloud. Mais le catalogue est plutôt confus : il se peut aussi que l’on parle d’une fonction Data Pods in the Public Cloud et que Cloud Data Platform soit le nouveau nom de l’offre globale. Celle-ci s’appelait Data Plane Virtualization, ces dernières semaines, après s’être appelée Composable Storage l’année dernière, ou encore Cloud Fabric l’année d’avant.

Dans le monde du stockage, d’autres acteurs proposent de décliner leurs baies de disques sous la forme d’instances virtuelles en cloud. Mais personne ne suit exactement le même modèle. Pure Storage avec son service Cloud Block Store, uniquement sur AWS, est le plus proche. NetApp avec ses Cloud Volume Services offre plutôt des NAS sur AWS, Azure et GCP. Dell EMC doit bientôt commercialiser des instances virtuelles de nouvelles ses baies SAN/NAS PowerStore mais, à l’image de ce qu’il faisait déjà avec les baies Unity VSA, il est probable qu’elles soient cantonnées aux clouds privés.

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close