bakhtiarzein - Fotolia

AppDynamics : Cisco inscrit l’APM parmi ses leviers de croissance

Face à l’érosion de ses activités historiques, Cisco poursuit sa quête de marché à fort potentiel. Le groupe dépense 3,7 Md$ pour AppDynamics, le spécialiste de l’APM.

AppDynamics servira au final à alimenter la stratégie de transformation vers le logiciel de Cisco. L’équipementier réseau historique, qui cherche actuellement de nouveaux leviers de revenus pour compenser l’érosion continue de ses activités réseau, a annoncé le rachat de ce spécialiste de la gestion et du monitoring des performances d’applications et d’infrastructures pour la somme rondelette de 3,7 milliards de dollars. Un signe de l’importance de cette acquisition puisqu’il s’agit de la transaction la plus élevée pour Cisco depuis le rachat de SourceFice (sécurité) pour 2,7 milliards de dollars en 2013.

AppDynamics rejoindra les actifs et les équipes de Jasper Technologies, dernier rachat clé de Cisco – sur le terrain de l’IoT cette fois-ci – au sein de l’entité IoT and Applications. Une activité qui doit cristalliser les prochains moteurs de croissance d’un Cisco en perte de vitesse dans le monde de l’équipement réseau. Au dernier trimestre 2016, Cisco avait vu son CA reculer de 2,6 % plombé par les activités de commutation, collaboration,  Wi-Fi et d’équipements pour datacenters. 

Avec AppDynamics, Cisco se paie aussi une société qui a de fortes ambitions sur les cotations boursières américaines. A vrai dire, son rachat intervient la veille de son IPO avec laquelle la société compte lever plus de 100 millions de dollars. Dans son prospectus remis à la SEC (le gendarme des bourses US), AppDynamics faisait référence à une valorisation boursière de 1,9 milliard de dollars. Cisco met donc ici le prix pour conquérir cette société et prendre pied sur un marché de l’APM (Application Performance Management) clé quand le logiciel devient omniprésent dans les stratégies des entreprises. Même si finalement, la société peine encore à être rentable.

Du code…aux métiers

AppDynamics a bâti une plateforme globale, décomposée en plusieurs moteurs, dont une des particularités est d’écouter aussi bien les lignes de code afin d’y déceler une forme d’anomalies par exemple, des microservices (un pilier des applications dites cloud natives) ou encore des applications.

App IQ, nom de la plateforme, fédère donc Map IQ, Baseline IQ, Diagnostic IQ, Signal IQ,  Enterprise IQ et Microservice IQ, se faisant jusqu’alors un interlocuteur des DSI cherchant à activer leurs leviers numériques. Toutefois, nous avait rappelé Pejman Tabassomi, Senior Sales Consultant, chez AppDynamics, la société cherche également à connecter les métiers de l’entreprise et les éventuelles évolutions des performances des applications et de l’infrastructure.

Fin 2016, la société avait traduit concrètement cela dans Business IQ. L’idée : cibler désormais les métiers en proposant des tableaux de bord sur les performances de leurs propres activités – mais en écoutant toujours applications et infrastructures.  La solution identifie le contexte technologique autour d’une anomalie détectée par exemple dans le parcours client (comme l’abandon d’une procédure d’achat en ligne par exemple).

Des partenariats en cours

Si certes AppDynamics revendique près de 2000 clients (dont Meetic en France – pour n’en citer qu’un), la société a également noué des partenariats avec des acteurs clé de l’IT moderne. C’est par exemple le cas avec ServiceNow (gestion des services IT)  autour de la mise en place d’un système d’alerte qui vient compléter les outils de remédiation d’AppDynamics. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close