designsoliman - Fotolia

« Le caractère souverain de CloudWatt reste inchangé », Didier Renard (Orange Cloud for Business)

Dans un entretien au MagIT, le Directeur Général d’Orange Cloud for Business revient sur l’alliance entre OBS et Huawei pour déployer à l’international des services de cloud public OpenStack. Il confirme au passage que CloudWatt restera souverain.

Suite à notre article d’hier sur l’alliance entre Orange Business Services et Huawei dans le cloud public, LeMagIT a pu s’entretenir avec Didier Renard, l’ex-CEO de CloudWatt, aujourd’hui Directeur général adjoint et Directeur de la stratégie d’Orange Cloud for Business.

Selon ce dernier la décision d’Orange Business Services de s’allier à Huawei pour le développement de son offre internationale de cloud public n’aura aucun impact sur la souveraineté de CloudWatt, qui n’est pas affecté par ce partenariat.

« L’alliance avec Huawei sur le cloud public est la réponse d’Orange Business Service pour nos clients français et internationaux recherchant des capacités de cloud public hors de France », explique Didier Renard.

Selon lui, il y aura deux stacks clouds et des choix technologiques différents pour ces deux offres. CloudWatt continuera à s’appuyer sur sa pile technologique OpenStack actuelle, tandis que l’offre de cloud internationale sera motorisée par une pile technologique 100% Huawei. 

Un cloud public OpenStack mondial pour répondre aux besoins hybrides des entreprises internationales

En développant une offre de cloud internationale en partenariat avec Huawei, Orange entend en fait pouvoir proposer aux comptes internationaux les briques de cloud public à même de compléter les services de cloud privés qu’il peut déjà leur proposer.

« Nous sommes sur des offres bimodales qui combinent public et privé » indique le DGA d’Orange Cloud for Business. « Nous avons vocation à accompagner nos clients internationaux dans leur transformation numérique, qu’elle porte sur leur back-office ou sur leurs applications orientées vers leurs propres clients ».

Didier Renard, Directeur Général
Adjoint et directeur de la Stratégie
d'Orange Cloud for Business

Le choix de Huawei pour cette offre n’est pas une première pour un opérateur international. Huawei a par exemple été retenu par China Telecom pour assembler le cloud public OpenStack massif de l’opérateur chinois.

Et comme l’explique Didier Renard, Huawei a depuis été retenu par Deutsche Telekom et par Telefonica pour bâtir leurs propres offres de cloud public.

Ironiquement souligne d’ailleurs Didier Renard, « Deutsche Telekom a réussi la prouesse d’annoncer le lancement d’un cloud public souverain basé en Allemagne sur la base d’un partenariat avec Huawei ». Orange n’a pas été jusque là et entend, au moins pour l’instant préserver le socle technologique souverain de CloudWatt.

Huawei : un choix industriel face à l’absence de solution européenne

L’opérateur est bien conscient du problème d’image que peut poser le choix d’un fournisseur chinois pour un service de cloud public. « Il y aura un effort de pédagogie à faire » explique Didier Renard. Mais l’opérateur se veut aussi réaliste, car tous les choix qui s’offrent à lui sont imparfaits.

« D’un point de vue souveraineté, le grand ami américain pose déjà un problème depuis l’affaire snowden et il en a d’autres depuis quelques semaines. (…) On n’est plus sur les débats d’allié américain et d’ennemi chinois. En matière technologique, la filière industrielle numérique européenne est au point mort. On n’a pas de serveurs européens, pas de stockage européen et pas d’OS sur lesquels s’appuyer. Avant de récupérer la main sur cette filière industrielle - et ce n’est pas forcément une bataille perdue - il nous faut choisir les meilleurs alliés industriels et sécuriser l’ensemble de l’offre, en prenant des engagements de bout en bout vis-à-vis de nos clients ».

Le choix de Huawei serait donc avant tout industriel. « Ils drainent une chaîne de valeur qui va du device, au cloud en passant par le réseau. Et le fait d’avoir un partenaire industriel qui puisse nous accompagner sur l’ensemble de ces questions est l’un des éléments qui a emporté la décision ».

Concrètement, l’ensemble de la chaîne serveurs / baies de stockage / commutateurs réseaux et distribution OpenStack est une offre intégrée fournie par Huawei. Et cette pile technologique est peu ou prou la même que celle qui motorise déjà les clouds de China Telecom, Deutsche Telekom, Telefonica et Huawei Cloud.

L’architecture de sécurité de l’ensemble a toutefois été pensée par les équipes de Cyberdéfense et l’infrastructure est hébergée dans des datacenters contrôlés par Orange (qui pourront selon les zones être des datacenters Orange ou des datacenters tiers de type Equinix ou autre).

Orange assure ainsi le contrôle de bout en bout du service délivré à ses clients.

Vers des offres de cloud hybride mixant hyperconvergé Huawei et cloud public

Une autre raison du choix de Huawei est la possibilité de bâtir des offres de cloud hybrides cohérentes.

Comme l’explique Didier Renard, Orange Business Services a déjà retenu la pile hyperconvergée de Huawei en parallèle de celle de Dell/Nutanix pour ses offres de cloud privé. L’offre hyperconvergée FusionSphere de Huawei est basée sur la distribution OpenStack de Huawei. Elle peut être administrée de concert avec des services de cloud public grâce au portail de management cloud ManageOne de Huawei. Cela permet à Orange Business Services de répondre à la demande de clients souhaitant déployer des infrastructures de cloud OpenStack hybride.

Cette possibilité de cloud hybride ne pourrait-elle pas, à terme, être attractive pour les clients de CloudWatt ? Et cela ne ferait-il pas sens de migrer le cloud « souverain » vers cette pile technologique d’origine Huawei ?

Pour Didier Renard la question n’est pas d’actualité. « Aucune décision du management n’est prise sur la bascule de Cloudwatt sur une autre distribution OpenStack. Pour l’instant ne serait-ce que pour répondre aux exigences de nos clients étatiques et de nos partenaires, Cloudwatt existe en tant que cloud souverain et cela continuera ».

Pour approfondir sur IaaS

- ANNONCES GOOGLE

Close