Dropbox-like : Oodrive lève massivement des fonds pour se développer à l’international

Le Dropbox français B2B vient de lever 65 millions d'euros pour appuyer sa croissance. Présent en France, en Europe, au Brésil et en Asie, ce nouveau tour de table renforcera l’éditeur dans les 90 pays où il compte déjà des clients.

Oodrive est une pépite française. Avec 37 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016, l’éditeur est dans le Top 50 national du Syntec Numérique et dans son Top 20 des éditeurs « horizontaux ». Mieux, Tech In France (ex-Afdel) place Oodrive dans le Top 5 du SaaS français (un classement qui n’est plus officiellement publié depuis 2014).

Comparée à celles de 2016, cette levée de fonds est une des plus importantes du secteur. Seuls OVH (250 millions) et Sigfox (150 millions) ont fait mieux l’année dernière.

Oodrive propose des espaces de stockages et de partage pour les professionnels (PostFiles) – dans le cloud ou sur site - qui peuvent également être utilisés pour les échanges de documents volumineux. Dans la continuité de son EFSS (Dropbox-like), Oodrive commercialise de l’archivage, du backup et des datarooms. Sous la marque CertSign, l’éditeur propose également une solution de signature électronique et un vaigateur d’entreprise (qui permet par exemple de continuer à utiliser des applications uniquement compatibles par des navigateurs trop anciens).

Un acteur prometteur sur un secteur majeur

Dans un monde IT de plus en plus marqué par les révélations sur la NSA (révélations qui influencent de plus en plus les décisions des DSI) et où le RGPD va imposer de nouvelles contraintes sur la protection et le stockage des données, Oodrive est positionné sur un marché à la fois stratégique et porteur.

« Oodrive souhaite saisir cette opportunité pour s'imposer rapidement en Europe comme l'alternative incontournable aux solutions non conformes à ces règlementations », confirme le communiqué. Ciblant - sans les nommer - les « faiseurs américains » du marché que sont Google (GDrive), Microsoft (OneDrive), Box ou DropBox sans oublier AWS.

Carte importante dans les atouts du français, ses datacenters sont localisés en Franc et en Allemagne.

Objectif : numéro 1 européen

Fondé par deux anciens de l’EM Lyon et un ancien de l’ESC Reims entourés d’une solide équipe technique, Oodrive est une des plus belles réussites de l’IT française, et donc une de celle qui a le plus de potentiel de développement.

« Nous sommes convaincus du fort potentiel de croissance des solutions de collaboration et de protection des données dans le Cloud » analyse justement Antoine Flamarion, cofondateur de Tikehau Capital. « Ensemble, nous avons l'ambition de créer un leader européen incontournable dans ce domaine ».

En plus de Tikehau Capital, cette levée de fonds a été réalisée auprès de MI3 et de NextStage. Il s’agit du quatrième tour de table après le financement initial de 2007 auprès d'Iris Capital, de 2011 auprès de TIME For Growth, puis de 2013 auprès de Keensight Capital.

Ses fondateurs restent majoritaires, ce qui assure également d’une continuité dans la stratégie de la société qu’ils mènent depuis maintenant 17 ans. Une stratégie jusqu’ici sans faux pas, qui a permis de multiplier son CA par trois sur les cinq dernières années.

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close