Cet article fait partie de notre guide: A la découverte des composants de sécurité de Windows 10

Microsoft décline son offre packagée Microsoft 365 et l’enrichit

Annoncée en juillet dernier, l’offre packagée Microsoft 365, qui associe notamment licence Windows 10, accès à Office 365, se voit déjà enrichie et déclinée pour certains secteurs.

Microsoft vient de profiter de sa conférence Ignite, qui se déroule actuellement à Orlando, pour multiplier les annonces autour de son offre packagée Microsoft 365. Et cela commence par des déclinaisons spécifiques au monde de l’édition, à celui des organisations à but non lucratif, et à celui des employés qui se trouvent en interaction directe avec le final, les « travailleurs en première ligne ».

Pour mémoire, Microsoft 365 combine licence Windows 10, Office 365 et accès aux services EM+S de l’éditeur, dédiés à la gestion de la mobilité d’entreprise et à la sécurité. Annoncée en juillet, l’offre avait été initialement présentée en deux versions : Business, pour les organisations jusqu’à 300 utilisateurs, et Enterprise au-delà. Elle permet de profiter d’un large éventail de produits et services de Microsoft, dont Teams, ou encore OneDrive, sans compter des applications métiers – pour le marketing par e-mail, pour la gestion de sa présence en ligne, ou encore pour la facturation. Mais déjà, Microsoft a décidé d’aller plus loin.

Désormais, il propose aux clients de Microsoft 365 de profiter de plus. Et cela commence par une intégration plus poussée entre OneDrive et SharePoint pour le partage de fichier, mais également avec Yammer. Et c’est sans compter avec Bing for Business qui doit s’appuyer sur l’intelligence artificielle et Microsoft Graph pour faciliter l’accès aux contenus d’entreprise – à condition d’utiliser Azure Active Directory. Les esprits chagrins verront peut-être là un astucieux moyen de pousser ce dernier.

Mais ce n’est pas la seule que Microsoft a dans sa manche pour promouvoir Azure AD. L’éditeur vient ainsi d’annoncer l’extension des capacités de gestion conditionnelle des accès, en intégrant son annuaire en mode Cloud, avec Cloud App Security et Azure Information Protection. Et Microsoft en ajoute une couche, en annonçant l’intégration de ce dernier avec des capacités de chiffrement pour protéger les messages et pièces jointes transmis à des tiers.

Enfin, l’éditeur s’apprête à enrichir son offre Microsoft 365 d’un outil taillé pour le règlement général de protection des données européens (RGPD, ou GDPR en anglais), Compliance Manager. Dans un billet de blog, Microsoft explique que cet outil doit « aider à gérer sa posture de conformité à partir d’un emplacement unique », notamment des évaluations en temps réel et, selon lui, avec « un score intelligent qui reflète votre performance par rapport aux impératifs réglementaires de protection des données en utilisant les services Cloud de Microsoft ». L’histoire – et aidée d’experts indépendants – dira si cet indicateur apportera de véritables bénéfices concrets – et au-delà de la seule conformité – ou juste une confortable impression de sécurité. 

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close