Edelweiss - Fotolia

L'hyperconvergence, seul compartiment en croissance du marché des systèmes convergés (IDC)

Selon IDC, les ventes de systèmes hyperconvergés ont bondi de 48,5% au second trimestre 2017, par rapport à la même période en 2016. Les livraisons de systèmes convergés et intégrés ont continué à reculer.

IDC vient tout juste de publier son analyse du marché des infrastructures convergées (CI) et hyperconvergées pour le second trimestre 2017. 

Selon les données du cabinet d’analystes, les ventes de systèmes convergés et hyperconvergés ont atteint 3,15 milliards de dollars au second trimestre, un chiffre en progression de 6,2 % sur un an.

La présentation effectuée par le cabinet d’analystes continue toutefois à obfusquer le fait que l’intégralité de cette croissance est le fait des plates-formes hyperconvergées. Ces dernières ont vu leurs ventes bondir de 48,5 % sur un an. Dans le même temps, les livraisons de plates-formes convergées ont reculé de 1,5 % et les plates-formes intégrées (type exadata, appliances SAP Hana, etc.) ont vu leur chiffre d’affaires baisser de 4,9 %.

Dell EMC reste largement en tête du marché des plates-formes convergées, avec un revenu de 758,2 M$, en progression de 3,8 %. Il est suivi de Cisco/NetApp avec 516,1 M$ (+20,1 %). HPE, en pleine déconfiture (-36,5 %) conserve son 3e rang, mais voit son CA reculer à 184,7 M$.

Côté systèmes intégrés, Oracle conserve le premier rang mondial avec 510,6 M$ (+5,7 %) de chiffre d’affaires. La firme de Larry Ellison connaît toujours un succès certain avec ses appliances intégrées de type Exadata, Exalogic, Oracle database appliance, etc. Sur ce segment, HPE est un distant second avec 65,4 M$ de CA (-22,7 %), devant IBM avec 40,6 M$ (-8,6 %). 

Hyperconvergence : Dell EMC passe devant Nutanix, en vendant toujours plus de Nutanix ! 

Sur le marché de l’hyperconvergence, IDC estime que Dell EMC devance désormais Nutanix, avec 29 % de parts de marché contre 20,9 % pour ce dernier. Selon IDC, le chiffre d’affaires HCI de Dell EMC a progressé de 149 % sur un an, alors que le marché global n’a cru que de 48,5 %.

Paradoxalement, ces chiffres sont loin d’être une mauvaise nouvelle pour Nutanix. Selon Dan McConnell, le vice-président des plates-formes convergées de Dell EMC, la série Dell EMC XC, motorisée par la plate-forme de la jeune pousse californienne, a en effet généré plus de 100 millions de dollars des quelques 220 M$ de revenus réalisés par Dell EMC dans l’hyperconvergence au second trimestre. La start-up profite donc largement du succès de Dell EMC dans l’hyperconvergence. On comprend aussi mieux l’attachement de Michael Dell au partenariat noué avec Nutanix

IDC : cachez cette hyperconvergence que je ne saurai voir…

La publication des données d’IDC est aussi l’occasion de souligner la présentation pour le moins fantaisiste du marché des plates-formes hyperconvergé réalisée par le cabinet d’analystes. La firme ne détaille ainsi toujours pas le classement des acteurs de ce marché et veille scrupuleusement dans ses résumés destinés à la presse à ne pas mentionner les acteurs de ce marché.

Plus étonnant encore, le cabinet ne fournit aucun aperçu des revenus des différentes plates-formes disponibles (VMware, Nutanix, HPE/Simplivity, Cisco/SpringPath, etc.) alors que l’hyperconvergence pèse désormais près du quart du marché de la « convergence ».

De ce fait, les chiffres publiés par le cabinet ne permettent pas de suivre précisément les progrès des plates-formes respectives des éditeurs (Nutanix, VMware, Microsoft, Scale Computing, HPE/Simplivity, Cisco/SpringPath). Cela complique largement la compréhension du marché sachant par exemple qu’HPE vend des solutions VMware en parallèle de Simplivity, que Lenovo revend à la fois VMware et Nutanix ou que Dell livre à la fois des systèmes VMware et Nutanix.

Plus grave, alors que l’hyperconvergence tire le secteur des systèmes « convergés », IDC continue à souligner la santé du marché de la convergence et ne consacre qu’une ligne à l’hyperconvergence dans son communiqué de presse. Eric Sheppard, le directeur de la recherche stockage et systèmes convergés d’IDC, indique ainsi « que le marché de la convergence bénéficie de son extension à de nouveaux environnements et à de nouveaux types de clients », alors que le marché de la convergence est en recul et que c’est en fait l’hyperconvergence qui tire le marché.

Pour approfondir sur Infrastructure hyperconvergée

- ANNONCES GOOGLE

Close