EIT Digital, un MIT à l'européenne

EIT Digital s'est donné pour mission de transformer en produits les innovations issues de la recherche en Europe, d'accélérer la croissance des start-up en les aidant à se financer et à entrer en contact avec les grands acteurs économiques du Vieux Continent, mais aussi en formant des entrepreneurs du numérique.

L'Europe est réputée pour ses systèmes d'éducation et la qualité de ses chercheurs. Mais elle peine à transformer cela en entreprises performantes et en résultats économiques. C'est ce constat qui avait amené José Manuel Barroso, alors président de la Commission européenne, à créer en avril 2008, l'Institut européen de l'innovation et de la technologie (EIT), une sorte de « MIT européen ». Sa mission : transformer les résultats produits par la recherche en innovations de rupture et en entreprises, et favoriser leur développement rapide. Pour cela, l'EIT connecte les écosystèmes de l'éducation, de la recherche et de l'économie.

Donner naissance aux champions de demain

EIT a été doté de plusieurs entités, dont EIT Digital, baptisées des communautés de la connaissance et de l'innovation (KIC pour Knowledge and Innovation community). Ces entités, dédiées à différents domaines comme le climat, la santé, l'énergie…, ont pour vocation de faire émerger des champions européens capables de rivaliser à l'échelle mondiale. « Beaucoup de start-up sont créées en Europe aujourd'hui. C'est relativement facile et il existe de nombreux dispositifs pour le démarrage. En revanche, l'Europe ne sait pas les faire grandir. EIT Digital est là pour ça », affirme Chahab Nastar, Chief innovation officer.

Vers une masse critique

EIT Digital dispose d'un budget global d'environ 100 millions d'euros. Il a la volonté d'être très opérationnel et agit sur plusieurs leviers. « Nous finançons un programme d'éducation entrepreneuriale afin de former des ingénieurs entrepreneurs ; nous accompagnons des “scale-up” pour accélérer leur développement notamment à l'international ; et nous les mettons en relation avec nos 150 partenaires en Europe : universités, centres de recherche, pôles de compétitivité, PME ou grands comptes », détaille Chahab Nastar, « le but est de créer une masse critique et de l'expertise autour des 5 grands domaines que nous ciblons ». Ces domaines, qui se déclinent tous en numérique, sont l'industrie du futur, les villes, le bien-être, la finance et les infrastructures, c'est-à-dire l'IoT, les réseaux, la cybersécurité, etc.

Des résultats tangibles

Démarré il y a 7 ans, EIT Digital a pris son rythme de croisière. Chaque année, il crée environ 12 start-up, lance 80 produits ou services nouveaux sur le marché et fait grandir 60 scale-up dans son programme d'accélération qui dure 12 mois. En matière de financement, EIT Digital a aidé les sociétés de l'accélérateur à lever 80 millions d'euros. Il s'ajoutent aux quelques 200 millions d'euros qu'elles ont levés par elles-mêmes auprès de différents investisseurs.

Start-up ou scale-up, elles accèdent à tout l'écosystème du numérique en Europe par le biais d'EIT Digital et de ses partenaires. Qu'il s'agisse de financement, de premiers clients ou de participation à des projets menés par de grands acteurs européens, elles bénéficient d'un effet d'accélération certain.

Former des ingénieurs entrepreneurs

L'éducation entrepreneuriale participe également à accélérer la transformation numérique en Europe. Il s'agit de former des professionnels qui conjuguent la maîtrise des technologies de pointe et de l'innovation, mais aussi de l'entrepreneuriat, c'est-à-dire du management, de la propriété intellectuelle, du bilan, etc.

EIT Digital propose des programmes de Master, doctoral et de formation continue. Le premier s'adresse aux étudiants, le deuxième aux doctorants, le troisième aux cadres en activité. Chaque année, 800 personnes bénéficient de ces programmes menés en partenariat avec 19 universités en Europe. Pour le Master, les étudiants sélectionnés suivent les deux années d'études du programme dans deux universités différentes et participent à une « Summer School » dans un autre pays. EIT Digital vient de lancer son huitième programme de Master.

Dédié aux systèmes autonomes, il couvre l'intelligence artificielle, les systèmes autonomes intelligents et leurs applications, la perception, la décision et le contrôle en temps réel ainsi que l'Internet des objets et l'informatique pour la conduite autonome.

 

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close